Stéphanie Mathieu : le yoga à son essence

Le yoga, c’est bien plus qu’un sport. C’est une philosophie de vie. Et souvent, avant de rencontrer la personne qui nous accroche, nous donne envie de nous lâcher, de respirer, pratiquer, cela peut prendre plusieurs mois de recherches. Si vous avez envie de commencer le yoga entre de très bonnes mains, je vous recommande les cours de Stéphanie. 

Sa pratique est très professionnelle, sa douceur et sa bienveillance sont au rendez-vous à chacun de ses cours. J’ai eu la chance de la rencontrer dans un centre Qee et de faire des cours gratuits sous son enseignement au Carreau du Temple, avec beaucoup de monde autour de moi. Que l’on soit en petit comité ou en groupe gigantesque, Stéphanie garde sa rigueur et elle a cette gentillesse en elle qui donne envie d’aller plus loin, de se surpasser. Un yoga à son essence… Et un parcours assez spectaculaire, avec un changement de vie radical. Bonne lecture !

Stephanie Mathieu yoga
Crédit photo : Myrthe Whieler

Hello Stéphanie, peux-tu te présenter ? D’où viens-tu ? 

Hello ! Je suis Stéphanie, j’ai 38 ans. Pour des raisons que l’on ignore quand on est enfant, j’ai travaillé plus de 10 ans dans le marketing digital. Après des années riches en expériences, rencontres et challenges, progressivement s’est installée l’impression de ne pas être à ma place, que mon activité n’avait aucun sens et que les valeurs véhiculées par le milieu dans lequel je travaillais ne correspondaient plus du tout aux miennes… Jusqu’au jour où une évidence s’est imposée. Aujourd’hui je suis professeure de yoga, et profondément heureuse et reconnaissante de pouvoir partager tout ce que j’apprends sur le chemin infini et merveilleux de cette pratique ancestrale.

Le yoga et de la méditation ont été de formidables moyens de trouver équilibre, force et souplesse dans le corps et dans l’esprit, mais aussi dans la façon de travailler et dans ma vie en général.

Comment es-tu arrivée au yoga ? À quel âge et pourquoi ?

Je suis arrivée au yoga il y a 6 ans, après m’être inscrite, par une heureuse erreur, à une retraite d’Ashtanga au Portugal, organisée par et pour des irlandais. Comme je n’y comprenais pas un mot, pendant 1 semaine je me suis offert le luxe, nouveau à l’époque, de suivre les cours en n’écoutant que mon corps. Mon premier contact avec le yoga a donc été une interprétation très libre et personnelle des postures de la 1ère série d’Ashtanga. A mon retour à paris, enthousiasmée, je me suis inscrite dans un studio.

Ma pratique a démarré à ce moment-là. En parallèle, mon rythme professionnel devenait nocif. Le yoga et de la méditation ont été de formidables moyens de trouver équilibre, force et souplesse dans le corps et dans l’esprit, mais aussi dans la façon de travailler et dans ma vie en général.

Stephanie Mathieu yoga 4.JPG

Et devenue prof de Yoga ? Après quelle formation ?

Assez vite j’ai eu envie et besoin d’approfondir ma pratique. J’ai suivi une 1ère formation de 200h dispensée par Amanda Dates, à l’EFV (Expansion, Freedom & Voice) en parallèle de mon travail qui aspirait déjà la quasi-totalité de mon temps. Puis un évènement m’a poussée à quitter mon poste et ce milieu. Je n’avais aucune idée de ce que je ferai ensuite. J’avais juste la certitude qu’il fallait que je change de vie. C’était inimaginable pour moi de lâcher-prise à ce point. Et pourtant, à ce moment-là, je suivais en confiance ma petite voix, comme une évidence. Avant même d’avoir fini ma formation, des demandes de cours sont arrivées de toutes part et c’est ainsi que j’ai commencé à enseigner. Avant même d’en avoir eu l’idée ! L’Univers m’a montré ce chemin, impensable, sur lequel je me sens alignée avec moi-même, utile aux autres et épanouie. Par la suite je me suis formée en prénatal et en Yin yoga.

On reste un élève toute sa vie lorsque l’on pratique le Yoga. J’ai passé tout le mois de décembre en Inde pour un training de 350h auprès de Julie Martin et Emil Wendel (Brahmani School). Une expérience intense et extra-ordinaire. Le yoga a cela de merveilleux qu’il invite à développer sans cesse sa curiosité, à rester ouvert dans son cœur et son esprit. Dans la vie cette qualité permet d’ouvrir de nouvelles portes, d’accueillir tout ce qui se présente à soi avec un regard nouveau, d’être plus attentif à la qualité de l’instant présent, d’apprendre à faire confiance à la vie.

View this post on Instagram

What do you really need ? ✨"Whatever the country…man was everywhere crushed by technology, made a stranger to his own work, imprisoned, forced into stupidity. The evil all arose from the fact that he had increased his needs rather than limited them… As long as fresh needs continued to be created, so new frustrations would come into being. When had the decline begun? The day knowledge was preferred to wisdom and mere usefulness to beauty… Only a moral revolution…not a social or political revolution…only a moral revolution would lead man back to his lost truth.” ~ Simone de Beauvoir Thank you @__nitch Pic @refugiomamangua #yogaphilosophy #journeytotheheart #wisdom #yamasandniyamas #santosha #svadhyaya #yogainthewild #freeyoga #titibasana #tbt

A post shared by Stéphanie Mathieu (@stephanie.mathieu_yoga) on

Que représente le yoga dans ton quotidien, ta vie ?

Le yoga occupe une grande partie de ma vie. Dans ma pratique personnelle, je consacre chaque matin 30 min minimum à ma ‘routine’ qui commence avec un citron chaud/gingembre, une série d’asanas, 1 ou 2 exercices de pranayama puis un temps de méditation / visualisation. Je réalise que plus j’avance dans ma pratique, plus je me détache de la dimension physique.

Il y a tellement de burn-out qui pourraient être évité si le yoga était accessible à tous en entreprise !

Le yoga est pour moi une philosophie de vie. C’est une pratique permanente que j’essaye d’appliquer au mieux dans ma vie de tous les jours, dans mon travail, dans mes relations aux autres et vis-à-vis de moi-même. C’est ma façon d’être au monde, de voir la vie et de cultiver la bienveillance, l’écoute, l’engagement, l’authenticité, le lâcher-prise, la confiance, le pardon, le partage, la gratitude (pour les valeurs qui me parlent le plus parmi tant d’autres !) à chaque événement qui se présente dans mon quotidien. Comme je suis loin d’y parvenir à chaque fois, cela me permet de développer mon attention à chaque moment et donc ma conscience de l’instant présent. C’est une forme de méditation en mouvement ! Dans les moments difficiles, le yoga m’apporte beaucoup, comme cela m’a aidé dans mon ancienne vie pro ultra stressante. Le pranayama et la méditation sont des outils puissants pour revenir à soi. Il y a tellement de burn-out qui pourraient être évité si le yoga était accessible à tous en entreprise !

Stephanie Mathieu yoga 2.jpg

Penses-tu que le yoga soit une « tendance » ? Pourquoi ? 

Si le yoga était une tendance ce serait une tendance millénaire ! L’histoire du yoga est comme l’histoire du Soi : un développement permanent suivant des trajectoires diverses. La pratique et l’enseignement du yoga ont évidemment considérablement évolués depuis les origines jusqu’à aujourd’hui. Le yoga est pratiqué maintenant partout dans le monde et n’est plus réservé à une élite masculine. L’engouement actuel pour cette pratique, quelques soient les motivations qui y mènent au départ, est le signe d’une prise de conscience générale. Dans nos sociétés modernes stressantes et déshumanisées, le yoga va au-delà de la pratique physique. C’est là la différence avec une pratique sportive : après les bénéfices physiques, il y a les niveaux énergétiques et spirituels, qui eux se cultivent jusqu’au dernier souffle.

La grande variété de styles et d’écoles de yoga permet à chacun aujourd’hui de trouver une pratique qui lui correspond et de se l’approprier. Car c’est cela, in fine, le but du yoga. C’est une expérience qui permet de se rapprocher chaque jour un peu plus du Soi profond.

Quels conseils pourrais-tu donner à celles et ceux qui veulent s’y mettre ? 

J’entends souvent ‘’le yoga, ce n’est pas pour moi je suis raide comme un bout de bois’’. Ça me fait le même effet que quelqu’un qui me dirait qu’il ne peut pas apprendre l’anglais parce qu’il ne connait pas un mot d’anglais ! Au départ il faut laisser les aprioris, l’égo et ses chaussures à la porte du studio. Et ne pas se laisser impressionner par ce que l’on peut voir sur internet et les RS ou même par un premier cours qui aurait pu être frustrant. Il y a aujourd’hui une offre gigantesque et chacun peut rencontrer le professeur et le style de yoga qui lui convient. En restant curieux et ouvert, quand on est au bon endroit on le sent ! Le lien de confiance qui se créer avec le professeur est très important pour pouvoir évoluer dans sa pratique.

Assez vite se pose la question de ce que l’on cherche dans la pratique. Toutes les raisons sont bonnes. Lorsque j’ai commencé à pratiquer, un de mes professeurs m’a demandé ce que j’étais prête à ‘’lâcher’’ dans ma vie pour faire de la place au yoga. C’est une question très utile car elle va orienter vers un style de yoga et mettre en lumière l’intention et l’engagement avec lesquels on va pratiquer.

Yoga vacances.png

Quels comptes aimes-tu suivre sur Instagram ?

Je suis de moins en moins utilisatrice / consommatrice des réseaux sociaux. J’ai l’impression d’y voir passer toujours la même chose et finalement suis lassée de cette avalanche perpétuelle de messages et photos qui deviennent vides de sens à force d’avoir été usés. Mais quand je m’y promène, j’ai plaisir à lire les messages emplis de sagesse de @thichnhathanhsangha, j’aime aussi beaucoup @carinebarco pour son authenticité, sa générosité, ses conseils avisés, sa belle humeur, et @theyoginist m’inspire à la fois par sa pratique et ses réflexions.

Et hors sport / yoga ? Qui aimes-tu suivre ?

@sophiefontanel pour sa plume et son regard espiègles, profonds et toujours plein d’humour. @natgeo qui me fait voyager en mettant en avant des photographes et leurs sujets. @avant.arte pour un plongeon dans le monde de l’Art.

Quels sont tes bons plans / bonnes adresses pour pratiquer le yoga à Paris ? 

J’aime les studios à l’atmosphère simplement bienveillante et où l’on rencontre des profs généreux et passionnés. C’est le cas chez Mirz Yoga, qui propose toujours des ateliers originaux. Il y a aussi Casa Yoga, le centre Qee ou encore Omm studio. Pour l’iyengar, j’aime pratiquer chez YI91avec Laura et Alex. Si on veut pratiquer chez soi, il existe aussi des sites tels que www.casayoga.tv et www.yogaconnect qui permettent de retrouver ses profs préférés à la maison. Bien entendu je recommande le site Yogateau, une bible vivante pour retrouver toutes les actu yoga parisiennes.

Ta devise du moment, ton mantra ?

Je cherche toujours la signification de ce qui survient, comme un indice sur le chemin qui me mène vers la réalisation de moi-même. A chaque épreuve, je me demande toujours « si je l’avais choisie, cela aurait été pour apprendre quelle leçon ? ». Quand je trouve – parfois des dizaines d’années plus tard – une réponse, sans soigner les blessures, cela me permet de donner un sens aux évènements.

Thomas Merton l’exprime très simplement: ‘’If you bring forth what is within you it will save you. If you don’t, it will destroy you’’. Cela résonne beaucoup en moi et me rappelle cette responsabilité de devenir qui je suis, tout au long de mon chemin et quoi que j’y rencontre. C’est par une succession de décisions que nous devenons de plus en plus alignés avec notre voix intérieure et que nous créons les conditions qui nous permettent de révéler tout notre potentiel, notre unicité, notre Moi profond. Le travail d’une vie !

Je recommande à celles et ceux que la notion de Dharma intéresse de lire The Great Work of Your Lifede Stephen Cope.

 Ou peut-on venir suivre l’un de tes cours ?

Chez Mirz Yoga le lundi à 19h00 pour un cours de Yin et le jeudi à 20h00 pour du Vinyasa. Chez Omm le dimanche à 18h30, pour finir le we en douceur avec un cours de Yin. J’enseigne aussi le yoga, le pranayama & la méditation dans des entreprises bienveillantes et en cours particuliers.

Last but not least, pour celles et ceux qui voudraient pratiquer dans un coin de paradis, avec beaucoup d’amour et 2 soins ayurvédiques par jour, il reste quelques places pour la retraite que j’organise au Kérala du 10 au 17 mars. Et les débutants sont plus que bienvenus !

Vous pouvez suivre Stéphanie sur son compte Instagram

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s