Biennale de Paname : et si on s’intéressait à l’Art Contemporain ?

La Biennale de Paname, c’est un événement fait par des artistes, avec des artistes et pour l’art contemporain (en résumé). Ça commence la semaine prochaine, c’est gratuit et ouvert à tous. Alors, quels sont les jeunes artistes à suivre ? Et les confirmés ? L’occasion de se mettre à jour et de se faire plaisir devant de oeuvres surprenantes.

Bonjour, est-ce que vous pouvez vous présenter en quelques mots ?

Salut, je suis Salomé Partouche, artiste plasticienne, diplômé de la Saint Martins à Londres. Avec mon mec Jean-Samuel Halifi, on a lancé la Biennale de Paname en 2017. Jean-Samuel est un artiste plasticien autodidacte et deuxième cerveau du projet.

Notre envie première est de casser l’image élitiste qui colle à l’art contemporain.

Qu’est-ce que la Biennale de Paname ?

La Biennale de Paname est une association à but non lucratif, c’est une organisation  au sein de laquelle tout le monde est bénévole. Les acteurs qui contribuent à la réussite de cet événement ont un point commun, ils sont jeunes et polyvalents. La biennale de Paname c’est aussi un événement qui a lieu tout les 2 ans pendant la semaine de la Fiac, et qui a pour but de présenter la nouvelle génération d’artistes. L’entrée est gratuite l’envie étant d’ouvrir à un large public les portes de l’art contemporain.

Mais c’est aussi un lieu de vie pendant une semaine où vous pourrez découvrir des showcases, dj set, conférences, projection vidéo, participer à un bingo arty, faire une séance de yoga parmi les oeuvres et d’autres surprises… Notre envie première est de casser l’image élitiste qui colle à l’art contemporain.

Quel(le)s sont les artistes représenté(e)s ?

Notre envie première est de représenter des artistes peu visibles ou peu représentés dans les institutions. Nous avons des artistes qui sont encore à l’école comme Appolinaria Broche ou encore Ninon Hivert, d’autres qui sont professeurs au sein de certaines écoles comme Emile Degorce-Dumas, d’autres qui sortent des plus grandes écoles comme la Saint Martins, La Royale College les  Beaux arts… Tels que  Damien Moulierac, Bianca Argimon, des autodidactes comme Jean-Samuel Halifi, Johan Papaconstantino ou encore certains travaillent déjà avec de grandes institutions ou de grandes marques tel que Mounir Ayache ou encore Octave Marsal.

Comment avez-vous choisi ces artistes ?

Etant nous-mêmes artiste, nous avons un vivier large autour de nous… Nous faisons des tours d’ateliers, d’un artiste à un autre, et puis il nous présente d’autres artistes, c’est un peu comme ça que nous faisons notre sélection. Maintenant, on a aussi la chance de recevoir des dossiers de jeunes artistes venant du monde entier. On est surpris de la qualité,  on déniche des artistes aussi grâce à ça (on lit tout les dossiers) !

De quelle manière avez-vous travaillé la disposition pour la Biennale ? Mise en place, agencement ?

L’ADN de la Biennale de Paname, c’est que c’est un évènement créé par des artistes pour des artistes sans intermédiaire du marché de l’art. Comme chaque annnée, c’est Damien Moulierac qui se charge de l’accrochage et du commissariat d’exposition. Le fait que ce soit un artiste qui se charge de cette mission amène un décalage avec les autres expositions plus classiques.

À qui s’adresse la Biennale ? Qui aimeriez-vous voir lors de cet événement parisien ?

La Biennale de Paname s’adresse à tout le monde. Evidemment, nous ciblons les jeunes qui se sont désintéressés des musées et des expositions, et nous y invitons les galeries, collectionneurs et autres férus d’art contemporain. Lors de la première édition nous avons eu la chance de recevoir le président Francois Hollande cette année, pourquoi pas recevoir Greta Thunberg !

Quel artiste va créer l’événement selon vous ?- Et le plus la surprise, l’étonnement ?

Tous, même si nous savons que Johan Papaconstantino est particulièrement attendu. C’est la première fois qu’il montrera des peintures dans une exposition en plein coeur de Paris. Nous pensons que Tom Lellouche et ses installations traitant de l’air anthropocène vont faire beaucoup réagir le public.

Peut-on rappeler toutes les informations, pour ne rien rater ?

La Biennale de Paname c’est du 17 au 20 Octobre au 10 Boulevard de la Bastille.
Entrée libre .

Le Jeudi 17 Octobre
Vernissage public  à partir de 18h/ 22h

Le Vendredi 18 Octobre
Conférence by le Consulat  à 14h
Conférence by le Inrocks  à 17h

Le Samedi 19 Octobre
Boot Camp  à 11H30
Bingo Arty à 16h
Le Spa D’Emile à 17H30

Le Dimanche 20 Octobre
Yoga à 11h30
Conférence Paulette 15h
Le Spa d’Emile à 16H
Soirée de décrochage 18h/22H
Showcases, dj set et apéro tout les soirs
Ouverture 11H / 21h tous les jours .

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s