Bilan 2017 : Quels sont nos coups de cœur cinéma ?

Fin de l’année oblige, on prend le temps sur l’Arrogante de vous faire un récap’ de nos coups de cœur cinéma et séries. À côté de quel artiste ne fallait-il pas passer ? De quel comédien ? Quel film devriez-vous rattraper ? Quel long-métrage a bousculé le public parisien ? Quelle série a usé toute la bande passante de votre immeuble ? Bilan – en toute subjectivité, de notre année 2017.

On commence par le cinéma…

La La Land, de Damien Chazelle (25 janvier 2017)
Résumé : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

La La Land film année danse voitures

Moonlight, de Barry Jenkins (1 février 2017)
Résumé : Après avoir grandi dans un quartier difficile de Miami, Chiron, un jeune homme tente de trouver sa place dans le monde. Moonlight évoque son parcours, de l’enfance à l’âge adulte.

Patients, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir (1er mars 2017)
Résumé : Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens….

Grave, de Julia Ducournau (15 mars 2017)
Résumé : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur aînée est également élève. Mais, à peine installée, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

L’autre côté de l’espoir, d’Aki Kaurismäki (15 mars 2017)
Résumé : Helsinki. Deux destins qui se croisent. Wikhström, la cinquantaine, décide de changer de vie en quittant sa femme alcoolique et son travail de représentant de commerce pour ouvrir un restaurant. Khaled est quant à lui un jeune réfugié syrien, échoué dans la capitale par accident.

Get Out, de Jordan Peele (3 mai 2017)
Résumé : Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.

Okja, de Bong Joon-Ho (28 juin 2017 sur Netflix)
Résumé : Pendant dix années idylliques, la jeune Mija s’est occupée sans relâche d’Okja, un énorme animal au grand cœur, auquel elle a tenu compagnie au beau milieu des montagnes de Corée du Sud. Mais la situation évolue quand une multinationale familiale capture Okja et transporte l’animal jusqu’à New York où Lucy Mirando, la directrice narcissique et égocentrique de l’entreprise, a de grands projets pour le cher ami de la jeune fille.

120 battements par minute, de Robin Campillo (23 août 2017)
Résumé : Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

Petit paysan, d’Hubert Charuel (30 août 2017)
Résumé : Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée.

L’atelier, de Laurent Cantet (11 octobre 2017)
Résumé : La Ciotat, un été. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière reconnue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n’intéresse pas Antoine.

The Square, de Ruben Ostlund (18 octobre 2017)
Résumé : Palme d’Or au Festival de Cannes 2017 ! Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

Seule la Terre, de Francis Lee (6 décembre 2017)
Résumé : Johnny travaille du matin au soir dans la ferme de ses parents, perdue dans le brouillard du Yorkshire. Il essaie d’oublier la frustration de son quotidien en se saoulant toutes les nuits au pub du village et en s’adonnant à des aventures sexuelles sans lendemain. Quand un saisonnier vient travailler pour quelques semaines dans la ferme familiale, Johnny est traversé par des émotions qu’il n’avait jamais ressenties. Une relation intense naît entre les deux hommes, qui pourrait changer la vie de Johnny à jamais.

The Square film palme d'or

 

Actrices et acteurs à suivre en 2018 : 

> Aloïse Sauvage, actrice, artiste multi-cartes (musique, cirque, art), repérée à Cannes dans 120 battements par minute de Robin Campillo.

> William Lebghil, épatant dans Cherchez la femme de Sou Abadi et que l’on retrouve bientôt dans Ami Ami de Victor Saint Macary (17 janvier 2018).

> Stacy Martin, dans Le Redoutable de Michel Hazanavicius.

Stacy on #LaParisienne September 2017 ♥

A post shared by Stacy Martin (@stacymartinig) on

> Nahuel Perez Biscayart, fabuleux dans 120 battements par minutes, Au-revoir là-haut, etc.

📸@stephanvanfleteren

A post shared by Nahuel Perez Biscayart (@nahuel_perez_biscayart) on

Timothée Chalamet (que l’on découvrira dans le spectaculaire film Call Me By Your Name en février 2018).

another shot by @craigmcdeanstudio for @interviewmag

A post shared by Timothée Chalamet (@tchalamet) on

 

Pensées émues pour Jean Rochefort parti cette année, tout comme Jeanne Moreau, Mireille Darc, Danielle Darrieux, Claude Rich, Roger Moore, pour ne citer qu’eux…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s