Neko Ramen : le nouveau restaurant japonais parisien à tester d’urgence

Neko Ramen, c’est la nouvelle cantine japonaise qui s’est ouverte dans le IXème arrondissement à Paris. Dès qu’on passe le pas de la porte, on est au Japon ! L’accueil (toute l’équipe vous souhaite la bienvenue en criant « irashaimaseee »), la décoration, l’agencement des tables… Tout y est. Le service également : ici, on n’attend pas pour commander, ni pour être servi, tout est rapide, comme au pays du soleil levant.

Dans l’assiette, on a eu un vrai coup de cœur. Pour nous c’est un sans faute de l’entrée au dessert. On a bien évidemment testé le Ramen vegan Shoyu avec un bouillon fait à partir de 17 légumes de saison. Verdict : c’est un ramen très goutu et plein de saveurs ! On vous conseille également le cheesecake au yuzu, léger et gourmand à la fois.

Pour nous proposer ses ramens de qualité, Sedrik Allani, le chef français, s’est envolé au Japon pour apprendre dans la meilleure école de ramen du pays. Sedrik nous raconte sa passion pour la cuisine et la culture nippone, et comment il a créé la carte de son restaurant :

Bonjour Sedrik, peux-tu te présenter ? Qui es-tu et que fais-tu dans la vie ?

Bonjour je suis Sedrik ALLANI, je suis chef et propriétaire chez NEKO RAMEN.

neko-ramen-restaurant-japonais-pairs-9-sedrik-allani-chef

Tu viens d’ouvrir Neko Ramen, un restaurant japonais dans le 9ème à Paris. Tout d’abord peux-tu nous parler de ton amour pour le Japon et sa culture ? Comment et quand s’est-il manifesté ?

Je m’en souviens très bien, j’avais 6 ans et j’étais avec ma famille dans un restaurant japonais. Le chef faisait la cuisine devant nous et pour moi c’était magique. Depuis ce moment, j’ai eu une passion pour le Japon et sa cuisine.

Qu’est-ce qui t’as poussé à te lancer ?

Ce qui m’a poussé à me lancer, c’est mon amour pour la cuisine japonaise. Je veux faire découvrir une cuisine japonaise authentique qui n’est ni des sushi, ni hors de prix. Une cuisine, bonne et pas chère, comme à Tokyo où j’ai vécu.

neko-ramen-restaurant-japonais-pairs-9-sedrik (6)
Jolie décoration avec ce cerisier en fleurs

Pour concrétiser ton rêve, tu es parti au Japon te former dans la meilleure école de ramen du pays : l’école Rajuku. Tu nous racontes cette expérience ? Combien de temps y es-tu resté ?

Rajuku est une école formidable. Koitani Sensei, mon professeur, est une légende au Japon. Il m’a appris que les Ramen était une science et un art à la fois. Que l’on pouvait exprimer sa personnalité à travers un plat.

Comment ton projet a été accueilli ? Est-ce que tu as été « le gajin qui veut faire des ramens » ? 

Pas du tout, les Japonais ont un amour de la France (qui est réciproque). Ils étaient intrigués de voir ce chef français faire la meilleure école de Ramen du pays. Je suis même passé à la Télé japonaise !

neko-ramen-restaurant-japonais-pairs-9-sedrik-carte-menu
Edamane et Gyoza aux légumes

Qu’est-ce qu’on retrouve à la carte de ton restaurant ?

Des Ramen évidemment, mais pas que. On a 3 types de Ramen. Les grands classiques : Shoyu (vegan avec 17 légumes de saison) – Shio (avec un bouillon de poulet léger) et Tonkotsu (avec un bouillon de porc épais mais pas gras que l’on fait mijoter 26 heures pour révéler toute sa saveur)

On retrouve également entre autres, les Yaki Soba (des nouilles de sarrasin sautées au wok, un classique de la street food japonaise), les Tonkatsu (porc pané), gyozas (vegan et en forme de rose) et Karaage (poulet mariné et frit). De grands classiques des brasseries japonaises.

neko-ramen-restaurant-japonais-pairs-9-sedrik (2)
Yaki Soba

Tu nous parles de ton ramen vegan. Comment l’as-tu élaboré ? Et pourquoi un ramen vegan à la carte ?

Pour des raisons de santé, je suis devenu vegan. Et j’ai toujours adoré les légumes. L’un de mes plaisirs en tant que chef, c’est de pouvoir sentir les herbes fraîches que l’on m’apporte tous les matins. Je voulais un ramen vegan, tout d’abord parce que les légumes sont des ingrédients fabuleux à travailler. Ensuite, parce qu’il y a très peu de ramen vegan. Les japonais ne sont pas vraiment dans cette tendance. Donc c’était un vrai challenge pour moi.

neko-ramen-restaurant-japonais-pairs-9-sedrik (3)
Le Ramen Shoyu et en dessert : mochi glacé matcha et cheesecake au yuzu

Ce plat connaît un vrai succès à Paris. Pourquoi à ton avis ?

Un Ramen c’est le meilleur plat du monde. C’est bon, pas cher et copieux. Et depuis quelques années à Tokyo, certains chefs, dont mon professeur, ont pris ce plat qui est le plus populaire du Japon et en font un plat plus léger, avec de meilleurs ingrédients et des recettes plus complexes. On peut parler de Ramen gourmets. J’espère pouvoir apporter ce savoir-faire à Paris.

Quand je suis rentrée dans ton restaurant, j’ai tout de suite été transporté au Japon ! Avec l’accueil et notamment avec la décoration. As-tu travaillé avec un architecte ? Quelle ambiance voulais-tu ?

Cela me fait très plaisir que tu dises que tu a été transportée au Japon. C’est vraiment ce que je souhaite. Que les gens vivent une expérience. Qu’ils ne viennent pas que pour bien manger, mais aussi pour voyager. J’ai tout imaginé seul, en m’inspirant de mes voyages au Japon.

neko-ramen-restaurant-japonais-pairs-9-sedrik (7)

Parles-nous de ton équipe, vous êtes très nombreux ! Et comment s’organise ta « brigade » ?

Nous sommes nombreux, c’est vrai. Mais il faut du monde pour être au petit soin pour vous 😉 L’un des grands plaisirs de l’aventure NEKO RAMEN est de pouvoir donner leur chance à de jeunes gens très talentueux. Je suis très fier de travailler avec des gens courageux, travailleurs et qui ont toujours le sourire.

Tu nous donnes tes 3 adresses préférées à Paris qui te transportent au Japon ? 

J’adore le musée Guimet, surtout sa partie japonaise bien sûr. Je peux passer des heures chez Jihn qui importe des tissus directement du Japon. Et bien sûr la pâtisserie Tomo avec, selon moi, les meilleures pâtisseries japonaise de Paris.

Est-ce que tu as envie d’ouvrir d’autres adresses à Paris ? Si oui quels sont les quartiers où tu voudrais d’installer et pourquoi ?

Je souhaite ouvrir d’autres adresses à Paris pour démocratiser davantage la cuisine japonaise authentique et pas chère. Mais je me concentre sur ce premier restaurant qui n’a encore que quelques semaines. Faisons déjà les choses bien et ensuite on verra. Merci beaucoup. Arigato Gosaimashta !

Neko Ramen, 6 rue de la Grande Batelière, Paris IXème

Ouvert tous les jours de 12H30 à 22H – 22H30 le vendredi et samedi soir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s