Noo, de vous à moi, c’est la plus jolie marque de lingerie, homewear et maillots de cette année

Retenez bien ce nom, NOO. Non seulement chaque pièce est d’une beauté particulière, mais en plus, les deux fondatrices qui sont derrière cette marque de lingerie, homewear et maillots de bain n’ont pas fini de nous épater. Je vous promets que je ne dis pas ça parce qu’Anaïs vient de la même région que moi !

Bientôt installées à Marseille, les créatrices de NOO ont conçu une lingerie délicate, qui s’adapte à toutes et qui a complètement cerné la femme d’aujourd’hui. Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, NOO c’est aussi des tenues de sport – yoga, pilates, très techniques et esthétiques, pour garder son legging all day long !

Vous l’aurez compris, c’est un vrai coup de coeur pour cette marque, pour ces deux entrepreneuses pleines de talent et surtout, que l’on est ravies de vous présenter sur l’Arrogante.

Noo paris lingerie maillots de bain summer 197

NOO_Girls_536 color OK.jpg

Hello, est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Anaïs : Je m’appelle Anaïs Laurent et je suis, avec Elissa, la co-fondatrice de la marque NOO que nous avons créée ensemble il y a 5 ans. J’ai fait auparavant une formation d’Arts plastiques/ Arts appliqués et j’ai rapidement voulu lancer ma propre marque de lingerie. Je recherchais quelqu’un qui puisse me compléter et j’ai eu la chance de rencontrer Elissa avec laquelle ça a été l’évidence.

Elissa : Pour ma part, j’ai une formation de classe préparatoire / école de commerce. Nos deux parcours se complètent parfaitement puisqu’Anaïs gère la partie création, stylisme et production, tandis que je suis en charge de la communication, du pilotage financier et de la stratégie de distribution de la marque.

Nous avions envie de proposer une lingerie qui s’amuse comme c’est le cas du prêt-à-porter avec des parti-pris forts : assumer le dépareillé, les imprimés ou le lurex.

Comment a été pensé et imaginé NOO ? 

Anaïs : Nous avions la sensation que peu de marques de lingerie créateurs proposaient des pièces qui soient à la fois de qualité et accessibles. C’est un marché qui était dominé par des acteurs historiques, un peu vieillissant. Finalement, l’offre ne nous ressemblait pas vraiment, nous voulions sortir des options trop sexy ou trop basiques.

Elissa : Oui, nous ne retrouvions pas de pièces au style affirmé dans l’univers de la lingerie, comme s’il était interdit d’oser dans ce secteur. Nous avions envie de proposer une lingerie qui s’amuse comme c’est le cas du prêt-à-porter avec des parti-pris forts : assumer le dépareillé, les imprimés ou le lurex. C’est le créneau que nous avions envie d’emprunter et c’est justement cette envie de faire bouger les lignes qui a guidé la création de NOO.

Noo paris lingerie maillots de bain summer 193

Quelle est l’étendue de votre gamme ?

Anaïs : ​Nous avons commencé par de la lingerie mais rapidement nous avons étendu nos gammes au Swimwear et au Homewear. Nous proposons des pièces fortes comme nos ensembles nuit, nos triangles lingerie avec élastique sous poitrine en lurex ou encore nos kimonos.

NOO incarne la femme libérée et assumée. On veut que les femmes d’aujourd’hui se retrouvent dans notre lingerie.

Elissa : Nous avons également lancé des bodies prêt-à-porter qui ont rencontré un véritable succès ce qui nous a poussé à créer de véritables collections consacrées à cette pièce iconique. Et puis cette saison, nous avons voulu proposer de nouvelles gammes notamment du sport avec une collection Activewear mais aussi du prêt-à-porter avec des pièces qui nous ressemblent, qui reprennent les marqueurs forts qui ont fait notre identité.

Noo paris lingerie maillots de bain summer 190

À qui s’adresse NOO ?

Elissa : NOO incarne la femme libérée et assumée. On veut que les femmes d’aujourd’hui se retrouvent dans notre lingerie. Que celle-ci ne soit pas seulement un outil de séduction, mais aussi un moyen d’exprimer leur style et leur caractère.

Anaïs : La lingerie traditionnelle propose souvent une image de la femme qui semble s’adresser aux hommes, très sexualisée. Nous voulions que notre marque parle avant tout aux femmes : être sensuelle ne veut pas dire sexuelle !

Noo paris lingerie maillots de bain summer 192

D’ailleurs, ça vient d’où ce nom, NOO ?

Anaïs : Derrière NOO, il y a NOUS les femmes ! Nous dans notre pluralité, à toutes les étapes de notre vie. Nous avec nos carnations, nos morphologies, nos humeurs…

Elissa : C’est un nom court, épuré et graphique qui peut s’exporter à l’international.

Vos tenues de sport / yoga sont magnifiques, très agréables lors de la pratique. Comment les avez-vous conçues ?

Anaïs : On s’est vraiment inspiré de ce que l’on aimait porter pour faire du sport. Des matières techniques certes mais avec cette touche de style qui fait la différence. Nous avions envie de sortir des survêtements informes et créer une tenue avec laquelle on pourrait sortir de sa séance de sport sans avoir peur de croiser son voisin.

Elissa : Et comme à notre habitude, on aime créer des pièces qu’on pourrait porter dans la vie quotidienne. Le tee-shirt loose lurex par exemple pourrait parfaitement se porter pour aller boire un verre entre amis. Finalement dans cette gamme, on retrouve notre envie de proposer des pièces affirmées qui jouent avec les codes établis.

Noo paris lingerie maillots de bain summer 196

On a envie d’en savoir plus sur vous, quels sont vos adresses, sports ou rituels favoris ?

Elissa : Je vis depuis quelques années à Pantin, et j’ai vu le quartier se métamorphoser. Désormais, il y a plein de spots géniaux pour prendre un verre en famille et profiter du bord de l’eau. Les Docks B et leur espace de 1000m2 sont superbes pour accueillir les brunchs en familles du dimanche ou prendre un verre à la sortie du travail. Sinon la guinguette éphémère en face prend ses quartiers tout l’été. Pour s’y rendre, on y va à pied ou on peut prendre une navette bateau prévue à cet effet. Il ne vous reste plus qu’à siroter un verre dans votre transat les pieds dans le sable. Pour ce qui est des sports favoris, je suis une grande sportive (Yoga Vinyasa, Running, etc…) mais depuis l’arrivée de mes enfants, j’ai mis le holà sur les activités, faute de temps.

Anaïs : Je viens de d’emménager à Marseille, donc mes adresses sont toutes « fraîches » ! J’aime beaucoup la fripe Mélanie Vintage dans le 6ème, prendre une pizza chez l’Eau à la bouche et la déguster sur le port de Malmousque (et piquer une tête après). Faire un pique-nique sur l’île du Frioul le soir quand le soleil ne cogne plus, allez dîner chez Yima, ou bruncher à La Passerelle près du vieux port. J’adore déjeuner sur le pouce chez Yassine à Noaille, qui me rappelle mes allers-retours en Tunisie (notre usine est là-bas), et prendre quelques makrouts bien gras dans la pâtisserie d’à côté (on en raffole tous à la maison). Sinon, se baigner en fin d’après-midi dans un spot différent chaque weekend. La belle vie quoi ! En ce qui concerne le sport, je ne vais pas mentir, je n’en fais plus depuis l’arrivée de notre fille, qui a déjà 4 ans et demi. C’est mal ! J’ai bon espoir de me mettre au yoga, pour m’apaiser après mes semaines intenses de boulot, mais j’aimerais aussi me remettre au badminton, qui combine parfaitement la musculation et sport d’équipe. Autant dire que ce n’est pas gagné. Mon rituel, c’est de m’occuper de mes plantes le soir, ma nouvelle passion depuis qu’on a une terrasse (le luxe !).

 Les prochaines étapes pour NOO ?

Elissa : ​Déménager le siège de la société à Marseille. On vient du Sud, et après de longues années à Paris, on a envie de retrouver le soleil de notre sud. Anaïs et une partie de l’équipe sont déjà parties depuis fin 2018 et le restant de l’équipe et moi arrivons fin 2019.

Anaïs : Nous comptons élargir au fur et à mesure nos gammes de produits ainsi que les tailles des modèles pour qu’ils puissent s’adapter aux différentes morphologies. Par ailleurs, nous souhaitons poursuivre nos efforts pour proposer davantage de pièces green, en matières recyclées, respectueuses de la planète. 

Vos plans pour cet été ?

Elissa : Je viens d’accoucher courant mai de nos petits jumeaux Raphaël et Andréa, et nous déménageons toute cette famille pour Marseille au mois de Juillet. Autant vous dire que l’été sera chargé. Mais nous avons quand même prévu de nous poser en famille 3 semaines à Biarritz, et 3 semaines en région toulousaine. Histoire que tout le monde récupère de ce tourbillon.

Anaïs : Mon été se résume à 2 semaines en août, l’une dans une maison qu’on a louée avec des potes entre Avignon et le Lubéron, et la deuxième à Valbonne chez mes parents, où j’ai grandi : baignade/apéro au programme. J’ai hâte !

On vous recommande un petit tour sur leur site ou leur Instagram

NOO_Girls_536 color OK.jpg

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s