We Are Knitters : le bonheur est dans la laine

Les copines de l’agence la Falcktory nous envoient un SMS : « Steph, tu viens découvrir sur un rooftop le nouveau kit We Are Knitters ? Ça va te plaire« . Bingo ! Alors que l’été approche, rien de mieux que de commencer à tricoter (oui oui !) et surtout, découvrir le bonheur et le plaisir du Do It Yourself pour ses vêtements, ses plaids ou pour ses proches. Les pros dans ce domaine, c’est We Are Knitters, une marque qui cartonne, créée par la fabuleuse Pepita et son conjoint, véritable business woman et rayon de soleil. La rencontrer, c’est partager sa joie de vivre, ses idées créatives et comprendre son succès. Alors, prêt.e.s à crocheter ?

Hello Pepita, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Pepita, j’ai 31 ans. Je suis DG et co-fondatrice de We Are Knitters depuis 8 ans, et je suis aussi la maman d’Edu qui a 4 ans. J’ai fait mes études en France mais je suis Espagnole. Je pense que mon enfant et la marque ont marqué mes 20’s et me définissent.

tonio-poncho-06.jpg

Comment as-tu fondé We Are Knitters ? 

Nous avons fondé WAK, après avoir quitté nos jobs chez PwC avec Alberto, le co-fondateur. Avec très peu de capital, nous avons donc du tout faire nous-même : le website, les photos, les premiers patrons, tutos, service client, réseaux sociaux, etc.

Le tricot n’était pas du tout branché et il était réservé aux mamies. 

Pourquoi le tricot ? Comment t’es venue l’idée ?

À l’époque en France et en Espagne (il y a 10 ans), le tricot n’était pas du tout branché et il était réservé aux mamies. On était à NYC, dans le métro avec Alberto et on a vu une fille super cool, jeune, et branchée tricoter avec des laines phosphorescentes. J’ai voulu essayer, j’ai adoré et en menant des recherches je me suis rendue compte que c’était super tendance le tricot au États-Unis et donc je me suis dit pourquoi ne pas créer la marque afin d’emmener cette tendance en Europe.

IMG_6969.jpeg

Quelles sont les tendances en matière de tricot ? Qu’est-ce qui plaît le plus en ce moment ?

En ce moment, les tresses, les noppes (petites boules en relief), les textures créées grâce à des points ajourés, les petits volants et les granny squares sont très tendance. Les tresses sur des cardigans et sweaters oversize sont les chouchous de l’hiver. Moi j’adore.

Est-ce destiné à tout le monde ? Débutants comme confirmés ? 

Oui, absolument ! Au début, on ne faisait que des kits pour débutants car nous-mêmes nous étions des débutants, mais avec le temps nos ‘knitters’ ont évolué et maintenant c’est une marque pour tous ! Débutants et experts et pas seulement des tricoteurs mais aussi des crocheteurs. Notre grosse laine, reste un essentiel pour les débutants.

WE ARE KNITTERS sakura 02, 65 euos.jpg

Tu lances les teintures à faire soi-même, peux-tu nous en dire plus ?

C’est une grande tendance maintenant, surtout aux Etats-Unis. On retrouve le hastag #indiedyers sur instagram, qui cartonne. C’est un kit pour teindre tes propres laines. Au début, on ne savait pas du tout à quoi cela ressemblerait et finalement c’est super amusant et très très créatif. Notre kit contient les teintures de couleurs primaires et un patron avec les instructions pour teindre sa laine (quantités et mélanges pour réussir certains patrons).

Parlons un peu de toi, quel est ton parcours ?

J’ai fait une école de commerce à Reims, je suis Espagnole mais j’avais étudié au Lycée Français de Madrid. Après le Bac je n’avais pas vraiment de vocation mais je voulais sortir de Madrid, vivre à l’étranger, seule, donc j’ai fait une école de commerce à Reims. Comme anecdote, pendant les étés, j’étais hôtesse de l’air chez Air France pour découvrir le monde, c’était une super expérience qui m’a fait réfléchir. Après mes études, toujours sans aucune vocation, j’ai commencé à travailler chez PwC pour faire de l’audit, ce n’était pas super excitant mais j’ai beaucoup appris. J’ai su très vite, que je voulais être mon propre patron. J’aimais bien la mode, j’ai senti l’opportunité de travailler autour de la tendance DIY et 1 an et demi après avoir commencé mon job chez Pwc, j’ai tout quitté pour lancé We are Knitters, a seulement 23 ans. Et cela va faire 8 ans déjà !

Qu’aimes-tu à Paris, tes adresses favorites ?

J’ai vécu à Paris il y a plus de 10 ans, mais j’adore revenir de temps en temps grâce à We Are Knitters. La ville a beaucoup changé, j’adore Le Marais et Pigalle. Comme restos, j’aime beaucoup Maison Lacaille à Guy Môquet et Le Carreau dans le Marais. Un hôtel que j’adore c’est Le Pigalle Hôtel.

00 muestras 02.jpg

Et à Madrid, que nous conseilles-tu ?

Se balader à Lavapies.
Faire les bars rue Ponzano.
Manger des champignons et gambas au bar Cisne Azul.
Pour manger de la bonne viande en amoureux, chez Charrúa.
Musée Sorolla, petit et pas trop connu, c’était l’ancienne maison du peintre.
Un must : les musées de Madrid : El Prado, Thyssen et Reina Sofia.

Ton mot de la fin, ce qui te motive le matin au réveil ?

C’est parfois difficile mais le fait d’avoir réussi a lancé une marque globale me donne motivation et responsabilité envers tous les gens qui l’ont essayé et n’ont pas pu ou les gens qui n’ont même pas eu l’opportunité de l’essayer. Niveau marque, on voudrait être reconnus dans le monde entier, une marque de référence du DIY contemporain.

Retrouvez We Are Knitters sur leur site et leur Instagram

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s