Acheter son bouquet de fleurs et le manger, c’est possible avec Fleurivore

Le concept est canon : on achète son bouquet de fleurs (toutes en provenance de France et la plupart bio) et dès qu’il commence à s’abîmer, se faner, on le mange ! Ou comme diraient les deux créatrices de Fleurivore, Amandine et Blanche, on le dévore !

Et oui, les fleurs sont belles mais elles sont surtout bonnes et on ne les mange pas assez. Alors ces deux anciennes collègues ont tout quitté pour concrétiser leur idée de génie. Non seulement c’est chouette à offrir mais surtout, à s’offrir ! Avec des recettes à la livraison, on peut facilement cuisiner ces fleurs comestibles tout en ayant le plaisir de les avoir à la maison le temps du bouquet… Le rêve, en résumé ! Comment ça se passe ? D’où proviennent les fleurs ? Toutes vos réponses en interview, bonne lecture (et je suis sûre que cet article va vous donner faim).

Fleurivore bouquets fleurs comestibles9.jpg

Bonjour Amandine et Blanche, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour Stéphanie, Amandine et Blanche et nous avons la joie d’être les fondatrices de Fleurivore !

Fleurivore, ce sont les bouquets des fleurs qui se dévorent.

Vous bossiez dans la pub avant de vous lancer, comment est-ce que toutes les deux ça a collé ? 

On formait une team créatif (oui, comme dans 99F), c’est-à-dire qu’Amandine était Directrice artistique et moi Conceptrice-rédactrice, le ying et le yang, la brune et la blonde. Tout ça pour dire que ce qui fait que nous deux, c’est une affaire qui roule, c’est que nous étions déjà très complémentaires et nous avions toutes les deux le goût de l’humour douteux… C’est très important pour créer une boîte !

Quel est le concept, l’idée de Fleurivore ?

Fleurivore, ce sont les bouquets des fleurs qui se dévorent. Ce sont donc des bouquets de fleurs comestibles à double usage : ils se dévorent d’abord avec les yeux puis finissent dans l’assiette !

Fleurivore bouquets fleurs comestibles2.jpg

Pourquoi le domaine des fleurs et de la food ? 

Parce que c’est un fabuleux terrain de créativité, sur tige ou dans l’assiette, les fleurs offrent un panel extraordinaire de couleurs, de formes, de textures et de saveurs qui titillent notre fibre artistique. Les gens ignorent souvent toute la richesse des fleurs comestibles, et pourtant il y en a pour tous les goûts : des acidulées, des salées, des sucrées, des fruitées, des pimentées.

Fleurivore répond aussi une passion que nous partageons toutes les deux depuis notre tendre jeunesse : les belles plantes miam. Amandine a grandi dans le sud et mangeait des feuilles dès son plus jeune âge, quant à moi, mes parents sont viticulteurs en biodynamie et ils m’ont transmis cette fascination pour le végétal.

Fleurivore bouquets fleurs comestibles10.jpg

Vous êtes les premières à lancer ce concept en France. J’ai envie de demander, pourquoi ça ne s’est jamais fait ? Les gens ont-il peur de manger des fleurs ?

Mais parce qu’il faut être bête à manger du foin pour faire un projet aussi farfelu ! Peut-être parce que notre projet a soulevé une montagne de problématiques : la réglementation des fleurs comestibles, le sourcing des fleurs, les traitements des fleurs, le choix des variétés, la vérification de leur comestibilité. Et j’en passe ! Je pense en réalité que les gens sont plus curieux qu’effrayés, il y a un vrai travail de sensibilisation à faire mais les fleurs sont tellement attrayantes, tellement « sexy » qu’ils sont nombreux à tenter l’expérience !

Concrètement, quelles fleurs peut-on déguster ?

Rien qu’en Europe, il y a plus de 300 ! Mais si t’as deux jours devant toi, je peux les énumérer. Il y en a vraiment pour tous les goûts !

Fleurivore bouquets fleurs comestibles5.JPG

Comment aidez-vous les gens dans leurs recettes, leur consommation ?

Chaque bouquet Fleurivore est accompagné de jolies fiches botaniques qui indiquent les parties comestibles et suggère une recette pour chaque variété qui compose le bouquet. Ces fiches sont là pour prendre le consommateur par la main et l’inciter à tenter l’expérience des fleurs comestibles avec des recettes super simples. Nous faisons aussi beaucoup d’animation et de dégustation de nos bouquets, nous organisons également des ateliers DIY de composition de bouquets qui peut-être suivi d’un cours de cuisine des fleurs comestibles pour apprendre à les magnifier.

Les bouquets Fleurivore ne sont pas traités, ils sont même Bio pour la plupart et ils sont tous Français, quand on sait que 85% des fleurs des fleuristes classiques proviennent du Kenya et de la Colombie, ça fait déjà une belle différence.

Blanche, on a discuté des fleurs et de leur toxicité. Peux-tu m’en parler d’avantage ? Qu’est-ce que l’on ne sait pas sur les fleurs ?

Ne jamais ô grand jamais consommer des plantes et des fleurs qui proviennent des « fleuristes classiques », ces fleurs là sont arrosées de phytosanitaires, ils rajoutent du chlore dans l’eau pour éviter le développement des bactéries. Bref c’est une porcherie, il faut absolument s’assurer que les produits utilisés sur ces plantes ne sont pas nocifs et être également sûr que la plante est une variété comestible (c’est pourquoi nous travaillons avec un ethno-botaniste qui vérifie toutes nos variétés).

Fleurivore bouquets fleurs comestibles7
Amandine & Blanche, les deux fondatrices de Fleurivore.

En quoi acheter un bouquet Fleurivore, c’est une action solidaire, engagée, responsable ? 

Les plantes des bouquets Fleurivore ne sont pas traitées, elles sont même Bio pour la plupart et elles sont toutes françaises, quand on sait que 85% des fleurs des fleuristes classiques proviennent du Kenya et de la Colombie, ça fait déjà une belle différence. Il y a une sorte d’obscurantisme autour des conditions de culture et de la provenance des fleurs, avec nos efforts, nos espérons sensibiliser nos consommateurs à ces questions. Nous faisons également toutes nos livraisons de bouquets à vélo, green des racines jusqu’au bout des pétales !

Avec qui travaillez-vous au quotidien ?

Nous travaillons avec nos producteurs bien sûr mais aussi avec des restaurateurs et des professionnels de la food (Make my Lemonade coffee / Opoa / Bon bouquet / Le grenier de notre dame…) et avec les particuliers.

View this post on Instagram

Pour tout.e.s celles et ceux qui sont affamé.e.s dès 11h30… La recette du cheese cake Vegan de chez @opoa.paris au @lemonadecafeparis ! À retrouver au lemonade café ! Ingrédients : – 350 gr noix de cajou – 440 gr de lait de soja – 210 gr de beurre de cacahuètes – 150 gr de sucre non raffiné – 100 gr huile de coco – 100 gr de dattes medjoul – 100 gr amandes – 80 gr chips de coco – 20 gr de graine de sarrasin – 8 gr d’agar agar – 20 gr de jus de citron – 110 gr d’eau La recette du cheesecake est simple, c’est le blender qui fait (quasiment) tout ! Avant de commencer, il faut faire tremper les noix de cajou dans de l’eau, au moins pendant quelques heures, toute une nuit c’est le mieux… LET’S GO ! Pour la base biscuit : 1) Dans le blender, mixez les dattes, les chips de coco, les graines de sarrasin, les amandes, le tout avec 20gr d’huile de coco. 2) Mixez jusqu’à obtenir un mélange non homogène. 3) Maintenant que vous avez obtenu le biscuit, vous pouvez le repartir dans les moules. (Conseil : Bien le tasser pour qu’il ne s’effrite pas au démoulage !) 4) Réservez au frigo le temps de préparer le reste de la recette. Pour l’appareil du cheese cake 1) Essorez les noix de cajou et mettez les dans le blender avec le reste des ingrédients, c’est à dire ; le sucre, le lait de soja, le beurre de cacahuète et l’huile de coco. Une fois que le tout est bien mixé et homogène, passez à l’étape suivante. 2) LA, C’EST LA MINUTE COMPLEXE ! Dans une recette vegan, exit la gélatine de porc ! On utilise l’agar agar qui est un gélifiant de nature végétale, mais son utilisation est plus complexe ! Dans une casserole, mélangez l’agar agar avec le jus de citron et l’eau. Faites monter en température jusqu’à faire bouillir légèrement le mélange. Une fois que l’agar agar a bien pris, retirez du feu et rajoutez-le immédiatement dans le préparation dans le blender et mixer. Attention à ce que l’agar agar soit bien mélangé avec le reste de la préparation ! 3) Remplissez maintenant vos moules individuels et placez les au frigo quelques heures, puis coulis et topping, et régalez vous ! Merci du partage ! 🍋

A post shared by Make My Lemonade (@makemylemonade) on

Quelles fleurs sont comestibles alors que l’on ne s’y attend pas du tout ? 

À part la pensée, globalement les gens ne connaissent pas beaucoup les fleurs comestibles alors elles surprennent toutes ! Mais pour en citer certaines : le mimosa, le dahlia, le lys, les oeillets (attention : certaines variétés !).

Fleurivore bouquets fleurs comestibles4

Quels sont vos projets à venir ? La suite ? 

Après moult sueurs, notre site e-commerce va enfin sortir ! Nous allons nous concentrer sur les ventes aux particuliers dans les mois à venir mais nous aimerions beaucoup développer également notre partie « événementielle ». Par la suite, nous avons très envie de trouver des partenariats avec des blogueurs autour de food pour imaginer des recettes florales ! Dans nos rêves les plus fous, nous aimerions également produire nos propres fleurs en Bio.

Dernière question, à votre avis, quelle est la fleur la plus arrogante à manger (comme le blog) ? 

La pétunia parce qu’elle se la pète ! Ou bien le narcisse, tellement fier de lui !

Vous pouvez suivre Fleurivore sur leur compte Instagram et sur leur site pour passer commande

 

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s