Rencontre avec Kitesy Martin : des bijoux, du hip-hop yoga et une conscience écolo

Si vous me demandez les filles qui m’inspirent cette année, Kitesy en fait définitivement partie. Alors que son concept de hip-hop yoga avec l’excellente Dani, Humble Warrior, cartonne, Kitesy a lancé en parallèle sa propre marque de bijoux.

Mais elle ne fait pas les choses sans conscience, toutes ses médailles, colliers et autres boucles sont de l’upcycling, c’est-à-dire chinés et revalorisés. C’est très beau, à un prix raisonnable et surtout, on sent tout le goût de Kitesy dans ce nouveau projet.

Cette fille n’aurait-elle que de bonnes idées ?
Elle est en tout cas à suivre, si vous ne la connaissez pas déjà !

Kitesy bijoux Paris4.jpg

Hello Kitesy, peux-tu me dire en quelques mots qui es-tu ?

Je m’appelle Kitesy Martin, j’ai 34 ans, je vis à Paris et je suis à la fois styliste, professeur de yoga et entrepreneur. J’aime avoir plusieurs activités différentes les unes des autres. Je suis aujourd’hui co-fondatrice d’un concept de hip-hop yoga (Humble Warrior), styliste free-lance, professeur de yoga en indépendant et fondatrice de la marque de bijoux éco responsable Kitesy Martin.

Comment en es-tu venue à créer ta marque de bijoux Kitesy Martin ? 

Dans chacun de mes métiers, ce qui me plait le plus, c’est être indépendante et de créer un projet de A à Z. J’aime travailler sur la DA, le design, la stratégie de communication, le marketing, le business plan, etc… Même si j’ai cette satisfaction avec Humble Warrior, j’avais besoin de faire un projet très personnel où je suis seule aux commandes.

View this post on Instagram

🙋🏻‍♀️📦 moi dans un colis UPS #yoga

A post shared by Kitesy (@kitesy_martin) on

Presque tous mes bijoux personnels sont vintages, je les trouve en brocantes ou ce sont des bijoux de famille. Je ne les quitte jamais et une journée sans quelques chaines autour du cou est inenvisageable pour moi. Un jour, je racontais à mon copain que beaucoup de filles me demandaient sur Instagram où j’avais acheté mes colliers, pendentifs, chaines ou bagues… En m’entendant raconter cette histoire, je me suis  dis « mais pourquoi pas faire une marque qui propose des bijoux chinés ? ». Et puis, d’une simple idée, c’est devenu un sujet de conversation quotidien entre nous et le projet a pris forme petit à petit.

J’avais envie de montrer qu’on peut se faire plaisir tout en ayant une consommation responsable et que cela n’est pas que pour les puristes écolo.

Quel est le concept ? Comment te distingues-tu des autres marques ?

Je propose uniquement des pièces uniques fabriquées à partir de pièces vintages. Ce sont des pièces issues de l’upcycling. L’upcycling est l’action de récupérer des objets dont on a plus l’usage afin de les transformer en produits de qualité ou d’utilité supérieure. L’upcycling c’est aussi adhérer à une consommation responsable car en ne consommant pas du neuf, on évite le gaspillage et on participe à un acte de recyclage.

Aujourd’hui on achète 2 fois plus de vêtements qu’au début des années 2000 et on s’en débarrasse 2 fois plus vite. La mode, le fast fashion en particulier, est sans doute une des industries les plus polluantes. Avec cette marque de bijoux, j’avais envie de montrer qu’on peut se faire plaisir tout en ayant une consommation responsable et que cela n’est pas que pour les puristes écolo. Chaque petit pas compte et si je peux aider à ouvrir les yeux sur ce qu’est une consommation responsable, même pendant 2 minutes, alors je pense qu’on est sur le bon chemin.

 

 

 

 

 

 

 

Quelles sont les histoires de tes bijoux ?

Ils ont chacun une histoire différente. Le fait que ce soit des pièces uniques les rendent tous particuliers. A mes yeux en tout cas ! Lorsque je chine des pièces vintages, je suis très attirée par les médailles religieuses ou à signe astrologique… J’ai toujours porté une médaille de baptême, soit la mienne ou celle de mon père ou bien de ma mère ou grand-mère…. J’ai  grandi avec ce genre de bijoux autour du cou et pour moi c’est naturel de les porter. Je n’ai aucune croyance chrétienne ou catholique mais c’est un art qui me fascine.

L’astrologie m’intéresse depuis très longtemps. Petite, j’avais un tableau des signes astrologique et de leur compatibilité amoureuse ou amicale. Je l’observais souvent et tirais pas mal de conclusion avec. Je ne suis pas totalement convaincue par cette science mais elle m’a souvent surprise et intriguée.

Es-tu seule derrière cette marque ? Quels projets as-tu ? 

Je suis seule oui, même si mon copain m’aide énormément. En créant Kitesy Martin, je voulais être seule aux commandes mais j’ai toujours besoin de quelqu’un pour débattre sur mes prises de décisions. Ce jeu de ping-pong est très stimulant dans un projet créatif et mon copain (avec qui je vis) est la personne qui me renvoie la balle. Il m’aide sur le compte Instagram et prend toutes les photos de la collection. Le projet que j’ai pour la suite de la marque serait de m’associer avec un restaurant qui utilise les boites transparentes en farine de maïs (celle qui me servent de packaging) pour récupérer celles qu’ils n’utilisent plus. Je pourrais les nettoyer et en faire les futurs packagings de KITESY MARTIN. Pareil avec un fleuriste pour remplir les packs. L’idée est de pousser toujours plus l’upcycling

Je te sais très concernée par l’environnement, le bien-être, peux-tu m’en dire un peu plus sur ton quotidien ? Tes rituels ?

Je suis professeur de yoga et la bienveillance envers soi-même et les autres est une valeur que l’on apprend en pratiquant cette discipline. Naturellement, le bien-être physique et mental est important pour moi au quotidien. Je pratique le yoga quotidiennement chez moi, au réveil… C’est vraiment cela qui me maintient. J’essaye de manger sainement sans compter mes calories mais plutôt en étant consciente de quels types d’aliments que je mets dans mon estomac et donc dans mon corps et je bois 2 litres d’eau par jour.

Je pense qu’exercer des métiers qui me plaisent contribue énormément à mon bien être. Avant je bossais en tant que styliste au sein de différentes maisons et la vie d’entreprise me rendait nerveuse et pas vraiment heureuse. Aujourd’hui, tout est différent, je n’attends plus le week-end avec impatience pour enfin me faire du bien. Concernant l’environnement, je ne suis finalement pas une pro de l’écologie. Je pense qu’il manque encore beaucoup de choses dans mes habitudes pour être vraiment éco-responsable.

Mais ce n’est pas grave, je fais ce que je peux faire à mon échelle et à mon niveau de connaissance sur le sujet. Petit à petit je me renseigne de plus en plus et je deviens plus sensible à l’écologie au quotidien. J’ai commencé par arrêter de consommer du fast fashion l’été dernier, avec mon métier de styliste j’étais trop consciente du mal que peut faire cette industrie.

View this post on Instagram

Chez les cousins 🍙🍤🍚🍣🍜

A post shared by Kitesy (@kitesy_martin) on

Quelle est la place du yoga dans ta vie ? 

Cela fait 8 ans que je pratique le yoga vinyasa. J’ai commencé car je bossais chez Lacoste en tant que styliste pour dessiner leur ligne de yoga wear. Je ne connaissais pas du tout l’univers du yoga et j’ai eu envie de tester. J’ai détesté mon premier cours ! Et puis j’ai persisté et j’ai cherché un autre cours. J’ai finalement trouvé un yoga qui me correspondait. Depuis, je n’ai jamais arrêté le yoga vinyasa. Il y a un an, j’ai lancé avec mon amie et associé (Dani)  un concept de hip-hop yoga. J’ai passé ma formation de professeur de vinyasa auprès de Gérard Arnaud et cette expérience a chamboulé mon rapport avec cette discipline.

Avec le yoga, j’ai gagné en tonicité et en souplesse du corps mais surtout en souplesse d’esprit et c’est sans doute ce qui me plait le plus. Aujourd’hui, je donne 6 à 7 cours par semaine (entre des cours privés en perso et des cours collectifs avec humble warrior) et je pratique tous les matins. Je continue de prendre des cours en tant qu’élève car c’est une discipline fascinante dans laquelle on ne cesse d’apprendre sur soi-même. Je ne pourrais plus me passer de yoga !

J’ai lancé cette marque en pensant vendre 3 bijoux par mois et j’ai vendu 30 pièces les 20 premiers jours.

Peux-tu me donner tes bonnes adresses parisiennes (restaurants, bars, lieux, salles) ?

Comme beaucoup de parisiens, je suis souvent au restaurant. Avec mon copain, on adore tester pleins de restaurants différents. Quand une adresse nous plait, on devient rapidement des habitués. J’adore le restaurant Fulgurance, dans le 11 ème, qui change de chef tous les 6 mois. C’est délicieux et raffiné ! Pour les bars, j’aime les très bons cocktails. J’adore ceux du Bonhomie, juste à coté de l’hôtel Bourbon où je sors pour aller danser. Si je dois bosser sur mon ordi dans un café, j’adore me poser dans un hôtel très calme et central. En général je cherche des lieux non prisés par Instagram ou autre… En ce moment, je vais souvent dans le bar d’un petit hôtel sur la place Vendôme (Le petit Vendôme). C’est loin d’être branché et cool, personne ne connait cet endroit, c’est à l’étage. On est accueilli comme une reine et les prix sont les mêmes que chez Wild and the moon.

 Le post Instagram dont tu es le plus fière, c’est lequel ? Pourquoi ?

Le post du 5 décembre 2018. Je parle du lancement de la marque Kitesy Martin et je remercie mon copain qui m’a énormément aidé dans ce projet. J’ai lancé cette marque en pensant vendre 3 bijoux par mois et j’ai vendu 30 pièces les 20 premiers jours. Je suis fière d’avoir mêler une mode qui me ressemble à des valeurs qui me tiennent à cœur. On verra comme cela évolue !

Qui aimes-tu suivre sur les réseaux ? Qui t’inspire ?

J’aime suivre les gens que je connais vraiment dans la « vraie vie » et aussi quelques personnes que je ne connais pas personnellement mais qui ont un style cool ou qui font de la photo, du dessin, une discipline qui m’inspire. En ce moment, j’adore le compte de @vanilleverloes et de miniswoosh.

Dernière question, comment vois-tu l’année 2019 ? Tes premières impressions ? 

Je ne sais pas comment sera ma prochaine semaine ! Ni demain ! Alors l’année 2019…. Je préfère avancer pas à pas et essayer d’être heureuse jour après jour.

Retrouvez les pièces disponibles des bijoux Kitesy Martin sur son e-shop.

Vous pouvez suivre Kitesy sur Instagram via son compte, le compte Humble Warrior et le compte Kitesy Martin Bijoux.

2 commentaires

  1. coubrfr

    Excellente rencontre, j’adore sa philosophie de vie et sa démarche upcycling qui correspond à la mienne. Je partage son amour du yoga, d’entreprendre et d’avoir plusieurs activités. Du coup, ça doit être mon âme soeur perdue :)?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s