Mieux que le Hygge, le Lagom : la nouvelle tendance bien-être, cocooning et responsable venue de Suède

J’ai rencontré Anne Thoumieux, journaliste curieuse et happy maman, lors d’un événement sport chez Simone organisé par la marque Tassimo. Le lien entre le café et le Lagom, cette nouvelle tendance version « grand frère » du Hygge ? Et bien figurez-vous que le Lagom est inné chez nos amis les Suédois, et faire une pause en prenant un petit café entre collègues ou entre amis est l’un de ses préceptes.

D’ailleurs, en cet hiver bouleversé par l’actualité et les variations de températures, on a tout à y gagner de suivre nos voisins européens qui, encore une fois, ont compris l’intérêt d’investir pour soi, pour son bien-être mais aussi pour la planète et les futures générations.

Alors, on opte pour une touche Suédoise à Paris ? Sortez votre plaid et vos grandes ambitions pour l’avenir ! C’est parti. 

Le Lagom0
Anne et son livre dédié au Lagom

Bonjour Anne, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour ! Je suis journaliste spécialisée en bien-être et lifestyle, auteure entre autre du Livre du Lagom qui parle du mode de vie Suédois.

Le Lagom, c’est « la juste quantité, la juste chose, ce qui convient » ou encore le fameux « ni trop, ni trop peu ».

Justement, qu’est-ce que le LAGOM ? 

Tout d’abord c’est un mot que l’on peut traduire pas « La juste quantité, la juste chose, ce qui convient » ou encore le fameux « ni trop, ni trop peu ». Les suédois l’utilisent tout le temps mais ils ne se rendent pas vraiment compte qu’ils appliquent cet état d’esprit dans tous les aspects de leur vie ! Ils touchent à l’équilibre dans de nombreux domaines, que ce soit dans le rapport vie personnelle/ vie professionnelle ou encore dans leurs rapports entre eux. Vivre lagom, c’est cultiver l’art d’être moyen, heureux simplement avec ce que l’on a, un mélange de bon sens, de conscience collective et de codes sociaux. 

Comment as-tu découvert de style de vie, cette tendance ?

On a beaucoup parlé du hygge danois, qui consiste à se focaliser sur soi, son intérieur et à cultiver les petits bonheurs et les moments chaleureux pour vivre sereinement. Le lagom est un peu son grand frère : il recoupe aussi ces principes-là mais il est teinté d’une philosophie qui va un peu plus loin. Des valeurs fortes comme l’écologie, le partage, la politesse… C’est inscrit dans leur ADN !

Pourquoi à ton avis, les Suédois ou même les Danois, ont des choses à nous apprendre, continuellement ? 

Pour commencer, le gouvernement et les lois ont un rôle majeur sur les habitudes de vie. Par exemple, le congé parental qui est le même pour un père ou une mère en Suède montre tout de suite et concrètement le principe d’égalité, ou encore le fameux « droit à la nature » qui est inscrit dans la constitution suédoise : ils ont le droit de jouir de la nature tant qu’ils la respectent.

La nature est à chacun et à tout le monde, alors on en prend soin et on en profite : on cueille des baies, on navigue sur les lacs… Il n’y a pas beaucoup de barrières entre les terrains, même privés, puisque chacun est libre de s’y promener ! Ça forge une façon de penser. Aujourd’hui, ces peuples du grand nord qui ont tout d’abord mis en œuvre des mesures d’entraides vivent la mondialisation sur une base très saine. Ils ont à la fois l’ouverture aux autres et la curiosité, ainsi que la notion de communauté.

Le Lagom1
Le Livre du Lagom, ça veut dire « ni trop, ni trop peu » en Suédois – First Editions, 14,95 euros

Parle-moi de ton livre, comment l’as-tu écrit, construit ?

C’est une enquête, j’ai parlé à de nombreux Suédois pour en tirer la substantifique moelle du lagom. En effet, eux n’ont pas toujours conscience qu’ils vivent de cette manière. Pour chacun des 9 chapitres (maison, travail, famille, mode, beauté, loisirs, gastronomie, consommation et société), des suédois m’ont raconté ce qu’ils vivaient au quotidien. J’y décris ainsi de manière théorique certains préceptes, je donne des astuces pour s’approprier un peu de cette « sagesse », pour apprendre à consommer moins mais mieux, à être plus heureux en trouvant le bon équilibre, en faisant des choix de vie raisonnés… Et ensuite la parole de ceux qui en sont les meilleurs exemples vient nous prouver que c’est vrai !

Parfois, on a du mal à y croire. Par exemple, en Suède, il y a des tickets dans tous les commerces, comme ça on ne se double pas, chacun respecte sa place. Ou encore chaque enfant à d’office une place en crèche. Et bien sûr il y a le fika : la pause café où 1 à 2 fois par jour on se réunit, au travail ou entre amis, pour discuter et savourer des douceurs. 

Quels sont tes conseils pour appliquer le LAGOM à Paris, pour les Parisiens et Parisiennes ?

Les 10 essentiels d’une vie Lagom :

La nature : passer son samedi en forêt plutôt qu’au centre commercial.

La famille : lancer les invitations pour se réunir.

La slow life : couper son téléphone, regarder le plafond, se promener sans but.

Le cocooning : s’offrir des pauses fika-plaid-magazine-feu de cheminée.

Le partage : prendre la juste quantité, pour qu’il y en ait pour tous.

La modération : laisser un peu de chocolat dans la tablette.

L’écologie : trier, recycler, réparer…

Le minimalisme : ne pas dévaliser un magasin/ un site (même pendant les soldes).

Le plaisir : on s’offre un bel objet, de temps en temps, ou on se fait un bon restaurant pour une occasion spéciale.

La politesse : écouter et respecter, avoir de meilleures relations humaines.

Tu parles de H&M dans ton livre, est-ce un bon contre exemple ? 

Oui ! La firme ne véhicule pas du tout l’esprit lagom qui se veut humain et juste. On est pile dans la fast fashion qui est à éviter à tout prix. Surtout aujourd’hui avec le problème de la pollution et du climat. Ce n’est plus possible d’acheter des pièces pour les jeter 6 mois après !

Quelles adresses suédoises conseilles-tu à Paris ? 

La première adresse c’est l’incontournable Institut Suédois ! Il s’y passe toujours quelque chose ! Ensuite, il y a Le cercle Suédois rue de rivoli pour s’initier à leur gastronomie, ou encore l’épicerie et cafétéria Affären dans le 11ème. Côté mode, c’est toujours très pointu et à la fois casual comme chez Acne Studios, Cheap Monday ou encore l’Atelier Scandinave. Côté bien-être, la célèbre Gym Suédoise et les cosmétiques Barnängen (chez Monoprix). Pour la déco, NordBø rue des Archives propose une sélection sublime et pour les célèbres sabots en bois, Kerstin Adolphson Bd St Germain.

Quels sont tes projets ? Tes prochains sujets ? 

Mon prochain livre sera dans la nette continuité de celui-ci et sera dédié à la réduction du plastique dans notre quotidien. Encore plus écolo ! Mais chut, c’est un scoop !

Le Lagom2

Crédit photo de couverture : le délicieux Café Suédois de l’Institut Suédois de Paris.

Vous pouvez suivre Anne sur son compte Instagram, commandez son livre du Lagom par ici et sinon, commencez dès aujourd’hui à vous inspirer de ses conseils pour une vie ni trop peu, ni trop assez. 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s