Comment éviter de jeter ses vêtements : toutes nos astuces pour en prendre soin !

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus à adopter une consommation responsable, qui s’étend également à notre penderie. On achète moins, mais mieux. On préfère acheter une belle pièce peut-être un peu chère mais de qualité, plutôt que de refaire sa garde-robe tous les mois… Quand on est dans cette démarche écolo, on essaie aussi de prendre soin de ses vêtements, et on évite de les jeter au moindre soucis. Mais on ne sait pas tout sur tout, et les erreurs peuvent arriver.

C’est en ayant eu un accident de décoloration que j’ai pensé à cet article, car j’ai moi-même cherché une solution sur Internet. Voici quelques astuces pour bien allonger la durée de vie de ses vêtements et rattraper les petits soucis que l’on peut rencontrer soi-même. Mais sachez que le pressing est aussi une bonne solution pour entretenir les pièces fragiles qui nous sont chères, car on ne peut pas avoir le même résultat à la maison que chez des professionnels.

1. Un vêtement de couleur a déteint sur mon t-shirt blanc ?

t-shirt-blanc-deteint-solution-recette-grand-mere.png
T-shirt Weekend

Cela m’est arrivé cet été. J’ai oublié un pantalon noir au fond de la machine, juste avant de laver tous mes t-shirts blancs. Résultat : ils étaient tous tâchés de noir… L’angoisse. Heureusement, mon amie Kamila m’a donné une recette de grand-mère qui marche à tous les coups sur les pièces en coton, un peu moins sur le synthétique ! Donc si cela vous arrive, il faut agir tout de suite, tant que les vêtements sont encore mouillés et les laisser tremper un à deux jours. Pour un litre d’eau, verser 2 verres de vinaigre blanc et 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Mélanger de temps en temps, et dès que vous voyez que les tâches sont parties, relaver normalement tous les vêtements, pour enlever l’odeur du vinaigre blanc.

2. Comment prendre soin de ses sneakers ?

Vous vous adressez à une spécialiste ! J’ai beaucoup de paires et je porte encore des sneakers que j’ai acheté il y a cinq ou six ans car j’en prends soin. Tout d’abord, j’effectue des roulements. Plus vous portez une paire, plus elle s’use. Donc vous ne me verrez jamais porter la même 7 jours d’affilés. En ce moment par exemple, j’alterne avec 10 paires. Ensuite, je fais attention à la météo. Pas de sneakers blanches, en nubuck ou en daim lorsqu’il pleut ou qu’il neige. C’est la base ! Pour les nettoyer, j’utilise la bombe Ultra Cleaner de la marque Sofsole, vendue chez Footlocker. Tout d’abord, il faut enlever la poussière à l’aide d’une brosse, à sec. Ensuite je vaporise sur la chaussure et la semelle, je laisse agir quelques minutes puis j’essuie à l’aide d’un chiffon humide. Si les tâches sont plus tenaces, j’utilise une brosse avant d’essuyer avec le chiffon. Dès que je ne porte plus une paire, je la range bien sagement dans sa boîte, jusqu’à sa prochaine sortie ! Concernant les lacets, vous pouvez les laver en machine. Je les lave à la main au savon de Marseille, et pour les lacets blancs, je les laisse tremper toute une nuit dans un mélange eau, bicarbonate de soude et vinaigre blanc.

Et si vous ne pouvez vraiment pas récupérer une paire, je vous conseille la boutique Sneakers & Chill à Paris, qui redonne vie à vos sneakers et qui peuvent même les recolorer.

3. Mon pull a rétréci

Après une machine, votre pull en laine préféré s’est transformé en mini pull pour enfant ? Pas de panique, il y a une solution ultra simple et rapide pour rattraper le coup. Vider une bouteille d’adoucissant mélangé à de l’eau et laisser tremper votre pull toute une journée. Rincez-le puis, sans l’essorer, étendez-le. Avec le poids de l’eau, la laine va se détendre jusqu’à retrouver à peu près sa taille normale. Vous pouvez aussi utiliser un mélange eau et shampoing à la place de l’adoucissant. Et sinon, la meilleure solution pour laver un pull en laine, après le pressing, c’est le lavage à la main avec un essorage main sans le tordre dans une serviette puis séchage à plat.

pull-retreci-solution-petit-maison-pressing.png

Si cela arrive à un chemisier en soie ou un t-shirt plutôt fin, la meilleure solution est le repassage, intérieur et extérieur  dans tous les sens, pour retendre les fibres.

4. Comment je garde ma lingerie et mes maillots de bain plus longtemps ?

Pour laver sa lingerie et la garder plus longtemps, voici quelques astuces. Tout d’abord, placez-la dans un pochon spécial (ou une taie d’oreiller) pour la laver en machine. Privilégiez les basses températures, et jamais de passage au sèche-linge. Pensez à fermer les agrafes des soutien-gorges pour qu’elles n’abîment pas les autres pièces en s’y accrochant et pour éviter de déformer votre soutien-gorge. Pour les pièces en soie, c’est lavage à la main obligatoire !

woman-801806_1920

Pour les maillots de bain, il est très important de les laver à l’eau froide, donc à la main. Les lavages à la machine vont distendre les matières élastiques. On choisit un savon de Marseille ou au PH neutre pour les laver. Si vous étiez dans une eau chlorée, laissez-le tremper quelques minutes dans l’eau tiède avant de le laver. En vacances, on prend plusieurs maillots de bain, pour effectuer un roulement et leur laisser le temps de sécher à l’air libre (jamais de sèche-linge ni au soleil), et de reprendre leur forme. On évite au maximum de les tartiner de crème ou d’huiles solaires, qui tâchent et peuvent même décolorer les tissus. Pour essorer un maillot de bain, éviter de le tordre, cela va le déformer à la longue. Faites un boule et appuyer dessus pour évacuer l’eau.

5. SOS PRESSING

Le pressing ne sert pas seulement à laver et repasser ses chemises. Il prend également soin des matières les plus délicates, et peut neutraliser presque toutes les tâches. 

Si vous avez fait une grosse tâche sur votre vêtement, un conseil : n’y touchez pas et amenez-le au pressing. On entend souvent qu’il faut mettre du sel. Surtout pas ! Le sel, qui est utilisé pour les teinture, fera cuire la tâche. Dans 98% des cas, votre vêtement sera sauvé même avec une tâche de sang ou de vin, les plus durs à rattraper. 

Le pressing prendra également soin des matières les plus difficiles comme la laine, le cachemire ou la soie. Même en mode laine dans les machines à laver moderne, à chaque lavage la fibre va se détendre et perdre de sa douceur. Dans tous les cas, le lavage et le séchage à la machine écourte la durée de vie des vêtements. Donc si on aime vraiment un vêtement, on n’hésite pas à le confier à un pressing, de préférence bio et écologique comme Séquoia.

Pour les grosses pièces comme les manteaux ou les doudounes, il est conseillé de les laver 2 fois par an. Idem pour les costumes, à moins qu’il soit tâché. Pour entretenir ces pièces entre les pressings, effectuer d’abord une bonne rotation. Pensez à les brosser régulièrement pour éliminer la poussière. Pour les costumes, enlever les plis au fur et à mesure à l’aide d’un fer à vapeur. 

Et si vraiment vos vêtements sont irrécupérables, vous pouvez les donner, ou les recycler car toute fibre, quelque soit son état, peut être recyclée !

Merci à Nicolas de chez Séquoia d’avoir répondu à mes questions. 

Retrouvez toutes les informations concernant ce pressing 100% écologique et abordable ici.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s