SACO ou l’art de rendre magnifiques vos cheveux

Un vrai casse-tête les salons de coiffure sur Paris ! Il est de plus en plus difficile de trouver un bon coiffeur qui respecte nos envies (qui n’a pas déjà été forcée de couper ses cheveux ou de changer la couleur, sans grande conviction ?). Alors lorsque l’un d’entre eux est excellent, c’est le moment de vous en parler sur le blog.

Chez SACO, que ce soit à Bordeaux avec Figure Libre ou à Paris, avec 3 salons maintenant, on sent que l’on est entre de bonnes mains. Leur force ? Leurs colorations sont exceptionnelles, combinées à un savoir-faire unique et original. Une superbe adresse, et Olivier Dufresne, le patron de SACO, répond à toutes nos questions en cet été où plus que jamais, il faut prendre soin de vos cheveux.

SACO1
J’ai opté pour un blond chaleureux pour mes cheveux, par l’excellente Camille.

Bonjour Olivier, est-ce que vous pouvez me présenter SACO en quelques mots ? Comment est né le salon, la marque ?

Olivier Dufresne : SACO est né d’une rencontre au Canada avec Aldo Furfaro (directeur financier) et Richard Ashforth (directeur artistique). J’ai lancé SACO en France il y a 6 ans. L’enseigne était déjà présente à Londres et au Danemark. C’est une relation humaine qui m’a donné envie d’en faire une collaboration professionnelle. Je partageais beaucoup de leurs valeurs et je voulais les voir mises en pratique en France. Pour moi, SACO, c’est un précurseur de mode, un acteur de la beauté au naturel mais surtout une marque visionnaire.

Quels sont vos points forts, votre marque de fabrique ?

Olivier Dufresne : Chez SACO, on est à l’écoute. Toute notre expertise découle d’une bonne écoute des clients. On se démarque en innovant sans cesse, en formant de façon continue l’ensemble des équipes au sein de l’Academy SACO qui forme les coiffeurs français à nos techniques de coupes et de couleurs spécifiques. Il faut que les coiffeurs et coloristes soient toujours plus à l’écoute afin de révéler la beauté, qui se trouve être bien souvent au naturel.

Les Français ont une très belle renommée à l’international, notamment grâce aux chignons. Brigitte Bardot l’a rendu iconique dans le monde entier.

Olivier Dufresne.jpg

Que peut-on dire des Français dans l’univers du cheveu ? A-t-on une bonne réputation en matière de coiffure ?

Olivier Dufresne : Les Français ont une très belle renommée à l’international, notamment grâce aux chignons. Brigitte Bardot l’a rendu iconique dans le monde entier. Mais aujourd’hui, on retrouve de plus en plus l’inspiration et les techniques anglo-saxonnes dans notre travail qui apportent un vent de fraîcheur dans la coiffure en France. C’est une montée en puissance des exigences des clients qui a poussé la coiffure française à trouver de nouvelles techniques.

Quelles sont pour vous les tendances actuelles en coupes, colorations ?

Olivier Dufresne : Je pars du principe qu’il n’y pas de tendance en matière de cheveux. Tout part d’une consultation : il faut une coupe et une couleur adaptées à chaque personne. Tout ne va pas à tout le monde, « tendance » est trop réducteur. Si c’est bien réalisé et que le travail reflète la personnalité du client, c’est adapté et tendance à mes yeux. Aujourd’hui, chez SACO, nous proposons des coiffures propres à votre style comme le ferait un créateur de mode. Les coupes SACO sont conçues comme des vêtements du visage.

J’ai testé la semaine dernière le salon rue Victoria, c’était vraiment top. Depuis combien de temps êtes-vous installés dans Paris ?

Olivier Dufresne : Cela fait maintenant 2 ans que nous sommes à Paris, avec un premier salon ouvert au 18 Avenue Victoria dans le 1er arrondissement. C’est le deuxième salon ouvert en France. Je viens de Bordeaux, j’ai lancé SACO France dans ma ville auparavant pour commencer et nous venons d’inaugurer le troisième salon, 18 Rue Tiquetonne dans le 2ème arrondissement de Paris. J’aime bien le chiffre 18 et je choisis des salons dans des quartiers qui bougent, qui sont en mouvement.

Quels conseils pourriez-vous donner aux femmes pour se coiffer ? Des gestes quotidiens à faire par exemple ?

Olivier Dufresne : On ne le dit jamais assez : il faut utiliser des produits adaptés à son type de cheveux et à sa problématique capillaire. Un shampoing, aussi efficace soit-il, s’il n’est pas adapté à ses cheveux, aura un impact limité. Il ne faut pas hésiter à demander à son coiffeur le type de produits les plus adaptés, ils ont un rôle de conseil très important. En ce qui concerne la coiffure, il faut qu’elle corresponde à chaque femme et à son style de vie. Si on aime les brushings, les ondulations et les waves, il faut toujours penser à utiliser un produit protecteur de chaleur. Et astuce sans chaleur pour des ondulations, il suffit d’enrouler ses longueurs autour d’un headband lorsque les cheveux sont humides. Une fois sec, effet plage garanti !

Votre nouvelle gamme s’appelle Supernature. Qu’est-ce que l’on peut en dire ?

La recherche a été menée au Canada pour la création de cette gamme. Nous avons choisi le Canada car c’est l’un des hauts lieus de la recherche capillaire avec des laboratoires incroyables. Nos produits sont certifiés bio, sans sulfate, sans pétrole, sans paraben, sans silicone, sans phtalate, sans phosphate et sans parfum. C’est également une gamme cruelty free qui se veut aussi respectueuse du cheveu que de l’environnement par ses emballages en plastique biodégradable. C’est une des rares gammes de soins professionnels qui ait une philosophie aussi éthique et responsable.

Pourquoi, à votre avis, il est important de prendre soin de ses cheveux, de sa coiffure ?

Olivier Dufresne : Les cheveux sont les accessoires de notre personnalité qui n’appartiennent qu’à nous. Les cheveux, surtout pour une femme, sont très important et apportent énormément de confiance en soi lorsque la coupe et la couleur correspondent à la personne et sont parfaitement réalisés.

 

Qui vous inspire, hommes ou femmes, au quotidien ?

Olivier Dufresne : Je suis amené à rencontrer énormément de personnes dans mon métier grâce à la communauté SACO. Je me nourris de chacune de mes rencontres qui m’apportent beaucoup, que ce soit professionnellement parlant comme d’un point de vue personnel. Ils me poussent à m’intéresser à de nouvelles choses tout comme à en découvrir ou à m’en faire voir d’autres sous de nouvelles perspectives. C’est très enrichissant et je ne m’en lasserai jamais.

Pour cet été, qu’est-ce que vous aimeriez dire aux Parisiennes qui vont vous lire ? Pour leurs cheveux ?

Olivier Dufresne : Soignez vos cheveux, prenez en soin ! L’été, c’est une véritable épreuve pour eux. Entre le soleil, la mer et la piscine, ils en voient de toutes les couleurs. Pensez à mettre un sérum protecteur contre les UV qui formera une couche de protection indispensable. Veillez à bien rincer vos cheveux et à les hydrater énormément durant cette période. Il vaut mieux les éclaircir à la rentrée car la décoloration peut parfois virer au vert à cause du chlore… Je pense qu’un saut chez le coiffeur en rentrant de vacances ne peut que faire du bien aux cheveux et s’avère même indispensable.

Le blog s’appelle L’Arrogante, quelle coiffure est la plus arrogante du moment selon vous ?

Olivier Dufresne : Je dirais l’artiste Hollysiz. Elle a quelque chose d’insolent avec son style soutenu par son blond platine. Ça lui va bien et lui fait un super look ! C’est le style de coiffure que nous proposons dans nos salons : de l’impertinence et une grande liberté !

SACO, toutes les informations sur leur site, leur Facebook et leur compte Instagram

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s