Les conseils et le parcours santé et nutrition de Juliet Leger Mairry : on adore

Derrière son regard doux, Juliet est une battante. Alors naturopathe, elle s’est formée à l’hypnose et très récemment en Inde, au yoga. J’ai eu la chance de prendre déjà ses précieux conseils lors d’un événement organisé par Asics.

Aujourd’hui, pour le blog, Juliet va encore plus loin pour nous raconter son changement de vie, de styliste à naturopathe, ses petits tips pour le printemps et pour une vie plus saine, pour contrer les allergies ou donner du sens à son existence. Une femme réellement inspirante, brillante, fanatique de sport et Parisienne avec d’excellentes adresses.

A vos captures d’écran pour suivre ses conseils !

L’Arrogante : Bonjour Juliet, peux-tu te présenter dans les grandes lignes ? 

Juliet Leger Mairry : Je suis Juliet Leger Mairry, j’ai 25 ans, je suis naturopathe, praticienne en hypnose thérapeutique et je pars à Rishikesh en Inde pour me former au yoga. J’ai changé de vie il y a maintenant 3 ans, j’étais styliste, et même si j’adorais mon boulot, le milieu de la mode ne me convenait pas, j’avais besoin de donner plus de sens à ma vie, de faire quelque chose de plus concret que de dessiner des vêtements. Je pense que j’avais vocation à travailler avec le corps, et qu’il fallait que je passe par cette approche et cet univers superficiel pour réaliser l’intérêt de prendre soin de nous et donc de prendre soin des autres de façon concrète.

J’ai changé de vie il y a maintenant 3 ans, j’étais styliste, et même si j’adorais mon boulot, le milieu de la mode ne me convenait pas. 

En quoi consiste ton métier de naturopathe ? 

Juliet : La naturopathie est une médecine non conventionnelle, elle était déjà pratiquée par Hippocrate de Cos en 400 avant JC. C’est une approche préventive, pédagogique et personnalisée de l’être humain, c’est-à-dire faire prendre conscience des prédisposions de chacun, afin d’adapter son mode de vie. La consultation dure en général 1h30, il y a une grande anamnèse, très précise sur les habitudes, les antécédents et les soucis rencontrés liés au motif de visite, ensuite grâce à des observations psycho-morphologiques et des outils comme la prise de pouls chinois et l’iridologie, je dresse un bilan de vitalité pour conforter les informations perçues pendant l’anamnèse. Pour finir, je rends un programme d’hygiène vitale avec des conseils individualisés sur l’alimentation, l’exercice physique, la psycho-relaxation. J’ai plusieurs outils comme la phytotologie, l’aromatologie, la réflexologie, je travaille beaucoup avec les supers-aliments que je vais favoriser par rapport à des compléments alimentaires même naturels, que je conseille vraiment en cas de carences avérées.

Tu es aussi hypno-praticienne, qu’est-ce que c’est ?

Juliet : Oui je suis en cours de formation d’hypnose thérapeutique humaniste dont j’ai moi même été patiente pendant toute ma formation de naturopathe. Ça a été une vraie expérience de développement personnel, et comme au cours de mes études, j’ai été très sensible à l’approche psychothérapeutique j’ai voulu avoir un outil pour pouvoir accompagner au plus près de leur problématique, les personnes qui viennent me rencontrer. Je me suis rendue compte que beaucoup de problématiques sont liées à un événement fort ou à un stress, parfois qui remontent jusqu’à l’enfance. J’avais déjà quelques outils de relaxation grâce à ma formation de naturopathe mais j’avais besoin d’une réelle assise, et l’hypnose fait des merveilles. Souvent les gens ont des peurs par rapport à l’hypnose, mais il faut savoir qu’on fait déjà de l’auto-hypnose 1h30 par jour, quand on est « dans la lune », que c’est impossible de ne pas se réveiller et surtout qu’on ne peut pas vous faire faire quelque chose que vous ne voulait pas, vous gardez toujours votre libre arbitre.

Juliet Leger naturopathe santé sport7
Crédit photo : Alice Sevilla

Comment es-tu devenue naturopathe ? 

Juliet : J’ai fait ma formation au College Europeen de Naturopathie Holitique (CENATHO), c’est une école dirigée par Daniel Kieffer. Je l’ai choisi pour son approche Holistique, c’est-à-dire qui intègre tous les plans de l’être : le physique, le mental, l’émotionnel, l’énergétique, le socioculturel, l’environnemental et le spirituel. C’est une approche qui m’a parlée parce qu’on voit bien aujourd’hui les différents impacts que l’on peut avoir sur notre santé. Par exemple, une migraine peut venir d’un excès de chocolat, comme d’une dispute avec votre ami.e, d’une lumière trop forte au bureau, d’une sensibilité aux ondes électromagnétiques ou encore d’un conflit personnel parce qu’on est pas en accord avec quelque chose qu’on a fait. Le but de la naturopathie c’est d’aller chercher la cause de la cause de la cause et de ne pas faire de l’anti-symptomatique, c’est à dire donner une plante anti-migraineuse et basta.

Ce sont des formations onéreuses car non reconnues par l’état, c’est un des combats de Daniel Kieffer, parce que ce vide législatif autour des médecines non conventionnelles est la porte ouverte aux dérives. Quand je vois des formations en 50 heures sur Groupon ça me terrifie… Si vous êtes intéressés par devenir naturopathe, je vous recommande vivement de choisir une école reconnue par la Fédération des Ecoles de Naturopathie (FENA).

Le terme de « detox » fait beaucoup parler, mais en fait, c’est juste un procédé mécanique qui permet de mettre sa digestion au repos, et de laisser au corps l’énergie nécéssaire à d’autres besoins.

Je crois savoir que tu pratiques pas mal de sports, lesquels ? Avec qui ? 

Juliet : Je me suis mise au sport il y a 4 ans maintenant, je n’étais pas très sportive plus jeune, on ne m’a pas donné le goût du sport. Et un matin, j’ai eu un déclic, j’étais mal dans ma peau mais je ne faisais rien pour me sentir mieux, j’ai enfilé mes baskets et je suis partie courir, le lendemain je m’inscrivais dans une salle de sport et le sur-lendemain, je créais un instagram dédié au sport et à l’alimentation saine. A ce moment-là, c’était une petite communauté, c’est dingue l’ampleur que ça a pris depuis, je suis ravie de l’engouement pour une hygiène de vie plus saine !

Il y a 3 ans, quand Dynamo Cyclinga ouvert j’ai eu un gros coup de coeur, et j’ai vraiment commencé à faire du sport par plaisir. Mes cours préférés sont ceux de Clotilde, Lucie et Slimane, mais tous les coachs ont leur propre univers inspirant. Avec Clotilde Chaumet je pratique aussi du Très Intense Hip Hop Yoga, TIHHY, dont elle est la créatrice, on est dans le noir, éclairés aux bougies sur du très bon son hip-hop, c’est comme si nous étions seuls au milieu du Zenith pendant le concert de Kendrick Lamar, à pratiquer sur le rythme de la musique et tenter des postures plus dingues les unes que les autres ! Cette année, j’ai découvert le Kundalini, avec Camille Param Devi, c’est un yoga énergétique, c’est assez incroyable ce que l’on peut faire avec de la respiration et du mouvement, j’essaie d’en faire une fois par semaine, parfois j’alterne avec les cours de Yin Yoga de Frederic Choukroun, détente et lévitation assurés.

Récemment, j’ai ajouté à ma routine du Pilates chez Reformation, où j’adore le cours « Jump Baby Jump », c’est comme du trampoline allongé, c’est génial, et le cours de Stretch & Barre qui est un vrai complément au yoga. Cassandre la créatrice, est vraiment chouette et inspirante, et tous les professeurs qui enseignent là-bas sont géniaux. Et pour finir sur une note intense, je vais une fois par semaine chez Cluster, Sébastien et Grégoire sont top et j’ai vraiment vu ma condition physique évoluer. C’est un cours de HIIT pendant 45 minutes, sur de la musique à fond et le coach qui te pousse au-delà de tes limites, mais toujours avec beaucoup de bienveillance.

Bon mon vrai plaisir, c’est le yoga, pas seulement pour son aspect physique mais pour tout ce qui gravite autour : la méditation, la pleine conscience, l’énergétique… J’ai beaucoup de gratitude d’avoir découvert le yoga il y a 3 ans, je crois que sans ça, je n’aurais pas autant évolué sur moi même. J’adore cet équilibre que j’ai trouvé entre toutes ces différentes pratiques, elles m’apportent toutes un truc bien particulier. Mais je crois que cette année ma plus belle leçon, ça a été d’apprendre à me reposer aussi, écouter mon corps et ne pas en faire trop. Le repos est aussi important que l’activité, c’est là que notre corps va assimiler tout les bienfaits de nos séances, et puis qu’il va reprendre des forces pour être en forme et ne pas risquer la blessure.

Juliet Leger naturopathe santé sport10

En quoi l’alimentation est essentielle dans nos quotidiens de Parisien(ne)s ?

Juliet : L’alimentation, c’est pour le corps comme le carburant pour une voiture.C’est étonnant d’ailleurs comme souvent on prend plus soin de nos biens matériels que de nous même… Aujourd’hui beaucoup de nouvelles études démontrent le rôle majeur du système digestif dans le bon fonctionnement du reste des systèmes organiques. Ce qu’on mange est la source des nutriments qui permettront aux corps de maintenir l’homéostasie, c’est-à-dire l’état d’équilibre. Le corps va toujours trouver des solutions pour fonctionner au mieux, mais le but c’est de ne pas le pousser dans ses retranchements. J’adore Paris, mais c’est un rythme de vie stressant et hyper-actif, on ne fait rien en conscience on est toujours en train de penser à ce qu’il nous reste à faire. L’intérêt d’avoir une alimentation saine, équilibrée et diversifiée et d’apporter au corps les éléments nécessaires à justement tenir le rythme physique mais aussi mental. On a besoin de magnésium, de vitamines B, de vitamine C, de fer, des oméga 3… Tout ça, ce sont des vitamines et minéraux que l’on est censés retrouver dans son alimentation, donc je crois que c’est assez clair l’intêret d’apporter des bonnes choses à son corps pour qu’en retour il soit efficace dans tout ce qu’on lui demande.

Quels conseils donnerais-tu pour ce printemps ? Quels aliments privilégier ?

Juliet : On arrive pile dans la saison du jus de bouleau, on en trouve en magasin bio au rayon frais. Consommez 1 verre le matin à jeun pendant 1 moiset bénéficiez de ses bienfaits revitalisant, antioxydant et décongestionnant car il favorise la circulation. Ca va être aussi le moment de la monodiete de pomme, en effet le changement de saison comme ça c’est parfait. 1 soir par semaine, tous les soirs de la semaine, 1 jour, 3jours… Comme c’est le plus facile pour chacun. Il suffit de manger 1 seul aliment, sous toutes ses formes, mais seulement lui, on peut ajouter un peu de cannelle avec la pomme, ou alors un filet de citron. Le terme de « detox » fait beaucoup parler, mais en fait, c’est juste un procédé mécanique qui permet de mettre sa digestion au repos, et de laisser au corps l’énergie nécéssaire à d’autres besoins.

Le printemps, c’est la période des allergies, pour les limiter il est important d’avoir une hygiène de vie saine. Evitez les excitants, l’alcool, la viande rouge, les mauvaises graisses, le sucre industriel ou encore le chocolat, favorisez une alimentation frugale, de saison (poireaux, navets, haricots, radis..) crus, ou avec une cuisson douce, des jus de légumes, des graines germées et pensez à consommer au minimum 2 cuillières à soupe d’huile riche en oméga 3 par jour (Cameline, lin, noix, chanvre, sésame…). Vous pouvez aussi vous aidez des plantes comme le desmodium, le chrysantellum Americanum, le chardon marie ou le romarin, en infusion ou sous forme de gémothérapie que vous trouverez facilement en magasin bio.

Juliet Leger naturopathe santé sport9
Crédit photo : Alice Sevilla

A-t-on avis, quelles habitudes devrions-nous oublier pour le bien commun ? 

Juliet : Hmmm le macdo ou les fast-food en général ! Je ne suis pas contre un bon burger (végétarien ;)) mais fait maison avec de vrais ingrédients de qualité ! J’en parle souvent en consultation mais le micro-onde, c’est la première chose que j’ai abandonné au début de ma formation de naturopathie et je vis très bien sans ! Il faut savoir que lorsque l’on fait chauffer de la nourriture dans un micro-onde, on « tue » tous les nutriments, c’est comme si on mangeait des calories vides… Hors, comme je l’ai dit plus haut, c’est l’apport des nutriments de notre alimentation qui régit notre bonne santé. Plus généralement je pense qu’on devrait revenir aux choses les moins transformées, fait maison et de saison, pour des raisons de santé mais aussi environnementales et sociétales.

Parlons un peu plus de toi, quand tu ne travailles pas, qu’est-ce que tu aimes faire ?

Juliet : Comme tu as pu voir, je fais beaucoup de sport, donc souvent quand je ne travaille pas je suis sur un tapis de yoga, un vélo ou un reformer. Mais j’adore marcher dans Paris, je fais beaucoup de choses à pieds, je flâne et puis je m’arrête dans un café pour bouquiner, travailler ou retrouver une amie. Bon sinon, voir des amis autour d’une pizza et un bon verre de vin rouge c’est très chouette aussi.

Quelles sont tes 3 bonnes adresses parisiennes ?

Juliet : La réputation de Wild and the moon n’est plus à faire, ambiance totalement naturo, tout est végan, sans gluten et avec des jus que j’aime beaucoup. Après, j’adore les petits Coffee comme Passager CaféCafé Berry ou Fragments. J’aime beaucoup Love Juice Bar aussi, qui fait les meilleurs Acaï bowls de Paris. Et sinon une de mes cantines préférées c’est Le Grand Bréguet, des assiettes très équilibrées, de saisons, avec un choix de protéines végétales et pour une budget raisonnable. Je ne sais pas si la question concernait des adresses food, mais bon j’adore manger ! Sinon il y a une adresse qui a ouverte pas loin de chez moi, ça s’appelle Aujourd’hui Demain, c’est un concept store vegan, avec food, vêtements, épicerie, je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller mais je trouve leur idée superbe, j’irai dès que je rentre d’Inde.

Dragon bowl 🐉🌺 📸 @nelemelchert

A post shared by LOVE JUICE BAR PARIS (@lovejuicebarparis) on

Je te sais très active sur Instagram, quels sont les 3 comptes à suivre selon toi ?

Juliet : Le seul compte qui me garde en haleine de mon ancienne vie dans la mode, c’est celui d’Alice et Js @Jaimetoutcheztoi. J’adore leur univers, et ils m’inspirent beaucoup. Je suis toujours sous la charme de la créativité d’Estelle Lubino @estellelbn, on partage les mêmes passions : manger et faire de sport, elle a toujours de superbes adresses à recommander, et elle le fait avec beaucoup d’esthétisme.

Dernière question, le blog s’appelle L’arrogante, à ton avis, quel jus avec quels ingrédients mériterait ce nom, selon toi ?

Juliet : Alors je pense direct au gingembre, ensuite j’ajouterai carotte, betterave, épinards, persil, pomme et citron. Et sans oublier une cuillère à café de Maca.

Suivez Juliet Leger Mairry sur son compte Instagram.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s