Tête à tête avec Marianna Szeib, créatrice de Face to Face Paris

Ce weekend aura lieu la quatrième édition de Face to Face Paris, créé par Marianna Szeib, il y a 2 ans. Face to Face, c’est l’événement des nouveaux créateurs (mode, beauté, déco, papeterie, bijoux…), sélectionnés par l’organisatrice et son équipe, avec à chaque fois, l’idée d’amener cette rencontre dans un lieu d’exception. Avec internet et les grands magasins, on ne sait souvent pas qui est derrière une pièce que l’on achète.

En plus de découvrir de nouvelles marques, on a la chance de rencontrer les créateurs, de pouvoir échanger avec eux et de créer un vrai lien. Ce qui semble rare à notre époque ! Et on ne vous cache pas qu’avec Noël qui approche, Face to Face est l’occasion de donner un sens à ses achats, pour les offrir ou se faire plaisir, en toute originalité.

Marianna-szeib-face-to-face

D’origine polonaise, Marianna Szeib a quitté son pays natal pour faire ses études à Londres, Madrid et Paris. Diplômée de l’ESCP Europe et rodée par ses 5 années passées chez L’Oréal et Dior, elle ressent le besoin de « donner du sens » à son activité et d’exprimer sa créativité sans les contraintes d’un grand groupe.

Nous avons pu longuement discuter avec elle autour de la création, de l’entrepreneuriat, de la stratégie de marque et de la suite qu’elle souhaite donner à Face to Face.

L’ArroganteVous avez tout quitté pour donner du sens à votre activité. Quel a été le déclic ?

Marianna Szeib : Mes 5 années d’expériences professionnelles chez L’Oréal et Dior ont permis, d’une part, à me confronter à des agences de tendances et de communication.  Ainsi, j’ai pu y intégrer la notion de tendance et d’avant-garde. J’ai pu aussi comprendre quelles stratégies étaient derrière les lancements, comment communiquer et distribuer les produits ainsi qu’interpréter les études pour savoir ce qui allait se passer dans quelques années. La création d’un nouveau produit a toujours deux ou trois ans d’avance. Et d’autre part, j’ai pu aussi observer pas mal de mes amis qui lançaient leurs marques aussi bien de vêtements que de maroquinerie ou encore de bijoux. Ils les montaient avec beaucoup de créativité pour proposer de nouveaux produits en petites séries avec une approche personnalisée. J’ai alors compris qu’il y avait de vrais changements dans le retail, que les clients cherchaient une vraie expérience.  Paradoxalement, le digital a obligé le point de vente à se réinventer.

Quelles ont été vos observations, à la suite de ces constats ? 

Marianna Szeib : Je voyais des jeunes créateurs qui donnaient tout dans l’invention de leurs produits, dans la création de leurs marques, mais qui n’avaient pas forcément ce béguin plus commercial, plus business. J’ai alors cherché à les aider avec mes compétences. J’ai organisé la première boutique Face to Face en décembre 2015 quand j’étais encore chez Dior. J’ai créé d’abord une association pour promouvoir la jeune création. Nous avons eu 600 visiteurs et 18 marques exposantes lors d’un weekend. Le retour au bureau après cette expérience a été très difficile. Ma décision de partir et poursuivre le destin d’entrepreneur n’a pas tardé à arriver quelques semaines plus tard.

L’un des points sur lequel vous insistez est celui du contact direct entre le client et les créateurs. Le marketing digital est devenu un outil central dans la stratégie d’une marque. Pensez-vous que cela éloigne ou que finalement cela rapproche les clients des marques ?

Marianna Szeib : En effet, le digital a pris un rôle central dans la stratégie marketing de toutes les marques. La vraie révolution réside dans l’accès à une immense communauté de clients potentiels, auprès de laquelle les grands aussi bien que les petits peuvent diffuser leur contenu. Le média principal c’est Instagram, qui est un outil très puissant et accessible à tous, partout. Cependant nous oublions souvent que plus le succès est grand – les marques qui ont plusieurs milliers ou millions de followers –  plus elles prennent de distance envers leur clientèle initiale et deviennent des façades inaccessibles. La marque devient impersonnelle, elle devient alors une  institution et nous ne savons plus qui est derrière. Je voulais revenir à la source. 

Le média principal des marques, c’est Instagram, qui est un outil très puissant et accessible à tous. Marianna Szeib 

Avec Face to Face nous avons d’abord pour but de donner un visage humain à la mode et à la création. La clé est de montrer que derrière chaque création, chaque produit, il y a un être humain. Je veux montrer qui est derrière, qui est la personne qui a vraiment conçu l’objet. Ainsi, l’objet prendra une valeur émotionnelle très importante. Il n’y a rien de plus gratifiant que de rencontrer la personne qui a créé l’objet que nous allons acheter. Cela l’est aussi bien pour le client que pour le créateur qui a ainsi le temps et l’opportunité d’exprimer ce qu’il a voulu dire par sa marque et ses créations.

Comment sont sélectionnés les créateurs ?

Marianna Szeib : La clé de recrutement des marques se classe en trois catégories. La qualité, je rencontre chaque créateur personnellement et cela me permet de savoir tout de suite s’il maîtrise sa production. L’histoire du créateur lui-même, je cherche une alchimie entre ma vision et l’approche du créateur à sa création. Le lien et la vente se feront grâce à son rayonnement, son histoire, sa passion. Des marques avec des identités fortes, je suis à la recherche de vrais territoires, de vraies identités. Je ne veux pas de marques qui copient. Il est important d’avoir des créateurs qui expérimentent leur matière première, qui cherchent des tissus nouveaux ou qui revisitent des savoir-faire ancestraux pour y ajouter de nouvelles technologies, ou inventer une nouvelle façon de concevoir un vêtement.

Avec Face to Face nous avons d’abord pour but de donner un visage humain à la mode et à la création. Marianna Szeib 

face-to-face-paris-marianna-szeib-boutique-ephemère-pop-up-store-hotel-particulier-sauroy-3

Envisagez-vous davantage d’éditions dans le futur ? D’exporter votre concept à l’étranger ?

Marianna Szeib : Mon objectif est de sortir du cadre parisien. M’ouvrir à Berlin, Londres, Madrid, ainsi que dans les villes où j’ai pu habiter. Je suis persuadée que les marques qui sont engagées, celles qui créent différemment, sont partout. Et les clients qui souhaitent consommer ce type de marques sont partout aussi. Mon objectif est donc de devenir un projet à l’échelle européenne. Mais avant cela, le premier enjeu de Face to Face est la partie digitale. Créer une Market place qui va retranscrire l’expérience face-à-face avec le créateur. Notre équipe grandit, je me suis associée avec Nathan, le développeur de l’Ecole 42, et avec Manon qui a passé 6 ans dans une grande agence de communication. Le but ultime est là. Nous voulons être une plateforme qui permet aux autres de grandir. Nous souhaitons fédérer des bonnes personnes autour du projet, celles qui sont déjà dans la création et qui s’intéressent à la nouvelle forme de consommation.

Pour finir, auriez-vous des conseils à ceux qui souhaiteraient se lancer dans la création et créer leur marque? 

Marianna Szeib : Je suis sensible à ces trois tendances dans la consommation aujourd’hui qui devrait être prises en compte par chacun qui souhaite se lancer. L’envie d’une approche personnalisée et notamment le mouvement « direct to consumer » avec un vrai besoin d’authenticité et donc d’être en direct. Mais il y a, en parallèle, la notion de l’instantanéité. Nous voyons, voulons acheter et avoir tout de suite. La troisième tendance serait celle de la particularité, comment se différencier, proposer des produits originaux, savoir offrir à ses clients des moments uniques, etc. Si j’ai un mot pour récapituler tout cela, ce serait l’expérience. Créer des marques qui proposent de vivre quelque chose d’unique et d’inoubliable.

Face to Face Paris #4 co-organisé par la fondation Art Couture :
9 et 10 décembre 2017 à l’Hôtel Particulier de Sauroy, Paris 3ème.
Toutes les infos ici.

face-to-face-paris-marianna-szeib-boutique-ephemère-pop-up-store-hotel-particulier-sauroy-1

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s