Coup de cœur musique : Alice et moi, celle que je préfère

Hier, son clip « C’est toi qu’elle préfère » dépassait pour sa sortie les 3 000 vues. Alice et moi, c’est l’histoire d’une fille qui aime, par sa douceur, casser les codes de la pop pour mêler mots, émotions et histoires de notre époque.

Elle est charmante, entraînante, entêtante.

Le pitch du clip : Par  une  de  ces  longues  journées  de  fin  d’été,  deux  jumelles  s’ennuient, s’agacent  et  se cherchent  jusqu’à  mener  un  combat  mortel  dans  le  fond  d’une  piscine.   Voici  en  quelques mots  le  nouveau  clip  d’Alice  et  Moi,  “C’est  toi  qu’elle  préfère”, réalisé  par  Julie  Oona,  et  que l’on  dévore  comme  un  bonbon  acidulé  à  l’arrière  goût doux-amer.  Dans  ce  titre,  on  retrouve la  voix  faussement  naïve  d’Alice  sur  des sonorités  électro-pop,  nous  laissant  un  air  qui  colle au  coeur  et  trotte  dans  la  tête,  puis   cette  question  suspendue  à  nos  lèvres  :  Mais  qui  préfère-t-elle ?

Alice a répondu à nos 4-5 questions, avec un naturel déconcertant. Un talent à suivre, sans hésiter. 

Alice et moi 5 HD - ©Randolph Lungela.jpg

L’Arrogante : Alice, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle « Alice et Moi », j’ai une casquette, un oeil dans ma main et des chansons plein la tête.

Quel est ton quotidien ?
J’ai plus vraiment de quotidien à proprement parler parce que dans la musique, chaque jour est différent mais ce qui est sûr, c’est que je ne m’arrête jamais !

Qui est donc ce mystérieux « moi » ?
C’est vous et c’est moi, et c’est les gens avec qui je travaille, les gens qui m’écoutent… Toute personne qui veut entrer dans la danse !

Je m’inspire de tous les moments de la vie où mon coeur se serre un peu – Alice et moi

De quelle manière as-tu travaillé pour sortir ces morceaux ?
J’ai bossé avec Ivan Sjoberg sur la composition et Jean Baptiste Beurier pour les arrangements. Après, on bossait ensemble tous les jours donc chacun a donné du sien un peu partout. Pour l’écriture, je m’inspire de tous les moments de la vie où mon coeur se serre un peu, entre mélancolie et excitation, tristesse et sensualité, joie et solitude, jolis entre-deux…

Quand tu n’écris pas, ne chante pas, que fais-tu ?
Je bois du thé ! Ah non, en fait ça, je le fais même quand j’écris et je chante ! Sinon je regarde beaucoup de séries, j’avoue… Je reste avec les gens que j’aime, ça c’est très important. Mais ce qui est sûr, c’est que j’ai toujours de la musique dans la tête.

Le blog s’appelle l’Arrogante, à ton avis, quel est le summum de l’arrogance en musique ?
Porter une casquette comme une couronne et chanter « Filme moi » devant une boule noire enflammée ? En vrai, il y a eu bien pire, surtout dans la musique. Un peu d’arrogance parfois, ça fait un bien fou…

En concert à la Boule Noire, à Paris, le 8 novembre 2017. 
Son Facebook, Instagram et son Youtube.

Photo de couverture : Randolph Lungela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s